Bonjour à tous !

Aujourd'hui on va parler d'un des seuls projets couture que je n'ai pas blogué l'année dernière, car c'était un beau raté ! J'ai nommé le top Leila de La Maison Victor. Alors je sais ce que vous allez me dire : ça fait un moment que j'ai des déboires avec La Maison Victor et je m'obstine. Après sur un top tout simple avec deux pinces en seule difficulté, je pensais que ça irait. Mais c'est le projet où tout est allé de travers !

J'avais choisi comme tissu la viscose summer swoon d'Atelier Brunette. Un jaune citron qui pète, ça ne pouvait que me plaire ! Sauf que (première erreur), je l'ai décati avec un autre tissu, le crêpe orange de mon tee-shirt Tilda Sézane-like (vous la voyez arriver la connerie). Et résultat, ma viscose est ressortie jaune orangée, donc plus vraiment jaune citron…

Je ne me suis pas désarmée pour autant, je pouvais très bien avoir un débardeur jaune orange. En soi la réalisation du débardeur ne présente pas de souci, mais j'avais très envie de le porter pendant mes vacances à Bali, et du coup pour aller vite je n'ai pas fait de toile (deuxième erreur).

Mais cette viscose étant tout de même transparente, je devais donc la doubler si je voulais avoir un résultat correct et portable au quotidien. Et là est arrivée ma troisième erreur : j'ai choisi comme tissu de doublure un crêpe de polyester très fin couleur chair. Et si jamais l’idée vous passe par la tête je vais vous faire gagner du temps : c'est une mauvaise idée. Cette doublure synthétique n'en faisait qu'à sa tête et avait tendance à dépasser allègrement du tissu extérieur. J'ai donc limité le souci par une surpiqûre, mais au niveau esthétisme, j'avais déjà fait mieux !

Du coup vous comprendrez que j'ai cumulé une tonne de bêtises sur cette réalisation, et je n’étais plus à une étourderie près. Du coup, je me suis également rendue compte a posteriori que j'avais inversé les dos (genre le haut en bas et le bas en haut). Non mais la bécasse quoi ! Bon résultat c'est avec ce genre de bêtises qu'on apprend !

Bref autant vous dire qu'une fois fini et passé, le résultat était loin d’être canon. Et en plus de tout le reste, les pinces poitrine était trop hautes. Donc ce débardeur est parti dans la pile des choses à reprendre, tissus à recycler et autre consorts.

Et puis cette année je me suis dit que j'avais toujours envie d'un débardeur jaune citron, suffisamment de temps était passé depuis ma dernière tentative, et j'ai donc retenté le coup. Cette fois j'ai décati mon tissu tout seul pour qu'il ressorte jaune citron, j'ai choisi une doublure en voile de coton rose poudré, j'ai décalé mes pinces poitrine de 3 centimètres vers le bas et j'ai bien noté mes repères haut bas sur le dos. Et étonnamment ça s'est bien passé. Incroyable non ? Enfin presque ! Le dos est toujours un peu trop large, donc j'ai posé un élastique entre les deux bretelles pour resserrer un peu le tout.

Du coup, j'ai ressorti mon vieux Leila qui traînait toujours dans la pile des projets à reprendre, pour faire des photos comparatives et vous montrer tout ça (histoire qu'il serve à quelque chose).

Voici donc les deux débardeurs ! La version ratée a les bretelles plus larges et la nouvelle a par conséquent des bretelles plus fines et un élastique dans le dos.

On commence donc par la raté :

IMG_7435

IMG_7445

On voit bien la surpiqûre du décolleté pour limiter la casse.

IMG_7438

Les pinces, bien trop hautes.

IMG_7442

Et le dos, trop étriqué au niveau des hanches.

IMG_7443

Voici également l’ourlet, on voit que c'est moche avec le polyester au point zig zag.

 

Bref tout pour plaire quoi ! Et voici la version 2, à laquelle je n'ai quasi rien à reprocher.

IMG_7417

Pas de surpiqûre encolure, pinces poitrine au bon endroit.

IMG_7419

IMG_7423

Pas étriquée en bas du dos, encore un peu large en haut.

IMG_7431

IMG_7433

Cette fois j'ai réalisé des ourlets roulottés à la surjeteuse, c'est bien plus propre !

 

IMG_7444

Voici le comparatif entre les deux versions, je porte la version ratée et la 2e version est entre mes mains. Au final on ne distingue pas trop la différence de couleur derrière l'objectif, mais les changements au niveau de la coupe eux sont bien là !

 

Je suis contente de cette seconde version de Leila, même si au final je me dis qu'en patronnant un débardeur moi-même j'aurais eu moins de soucis. La seule chose qui me chagrine encore c'est qu'avec la doublure rose poudré, le jaune semble moins citron et plus orangé (comme ma première version quoi). Note à moi-même d’utiliser du blanc en doublure pour ce genre de tissus la prochaine fois.

Bref au final je le porte ce petit top, mais là prochaine fois je pardonnera moi-même ce genre de choses. Et maintenant je peux couper dans ma première version pour récupérer la viscose et en faire un petit projet, comme un bloomer.

Et vous, avez-vous eu des ratés sur des pièces faciles de prime abord ? Quelles ont été vos difficultés ?

À bientôt !

 


 

Patron : Top Leila de La Maison Victor

Tissu : Viscose Summer Swoon d'Atelier Brunette

Prix : 20,95 € (dont 7,95€ de magazine, 12€ de tissu et 1€ de fil)

Difficulté : Faire la bonne association tissu/doublure et ajuster le patron à ma morphologie