Les couturages de Jul's

24 mai 2018

Majorque à Cuba

Oulà !

J'avais dit une pause de 2 semaines et ça fait près de deux mois que je n'ai pas publié par ici ! De retour de vacances, j'ai toujours du mal à reprendre le rythme, mais je vais essayer de retrouver ma régularité.
Aujourd'hui, je vais donc vous parler d'un des deux projets couture qui m'a occupée avant de partir en congés et qui m'a accompagné dans mon sac à dos : la robe Minorque d'Anne Kerdilès Couture.
Mes prérequis pour qu'un projet puisse partir en vacances avec moi : que la coupe soit simple ET que le tissu ne froisse pas (du moins pas trop) ! Bon c'est ballot j'adore porter de la viscose. Mais j'essaie au moins de la choisir pas trop froissable.
Et qui dit vacances dit robe ! Ou short/tee-shirt mais j'en ai déjà pas mal dans cette catégorie. 
Du coup, le patron de Minorque, quoique sorti l'année dernière avait tout bon : une coupe décontractée avec quelques détails féminins, parfait !
Au niveau tissu, j'avais dans mon stock une viscose bleue à oiseaux blanc (oui oui encore des oiseaux et oui encore du bleu et blanc, que voulez-vous on ne se refait pas !) achetée l'année dernière dans le but de me faire une robe Madeleine. Et au vu de mes pérégrinations sur Madeleine, finalement j'étais partie sur autre chose. Bref j'avais 2m40 de ce tissu, plié depuis plus de 6 mois dans mes placards. Au dépliage, le tissu n'étant pas des masses froissé, j'ai su que c'était le bon. 
J'ai coupé le patron en 38, sans faire de toile (pas le temps ! oups j'ai dit ça moi ?), en me disant qu'il me faudrait bien rajouter 10cm en bas de la robe. Et puis, avec 2m40 de tissu, j'étais large ! Oui sauf quand on est une tête de linote comme moi et qu'on ne rajoute pas 10cm sur le patron papier, en se disant qu'on y pensera à la coupe. Et au moment de la coupe... oups ! 
J'ai donc pris le parti inverse de me dire que comme il me restait pas mal de tissu, je rallongerai à la fin.
La réalisation ne pose absolument pas de soucis, toutes les étapes sont fluides, et le fait que le haut soit entièrement doublé est vraiment un atout en terme de propreté. Le seul passage qui peut être un peu compliqué est la réalisation de la coulisse, mais si on prend son temps et qu'on épingle bien, tout va bien.
J'ai donc rapidement fini ma robe, et au moment de l'essayage, pas de surprise, elle était beaucoup trop courte ! En tunique ça l'aurait fait, mais là impossible de se pencher sans causer une atteinte à la pudeur !
Sans surprise, j'ai donc recoupé 10cm (+ marges et ourlets) de tissu pour raccorder au bas de la robe. Heureusement le tissu est bien chargé et le raccord se voit très peu. J'ai réalisé toutes les coutures visibles (non doublées donc) en coutures anglaises donc le tout reste bien propre. 
Et c'est tout ! J'avais donc une petite robe de plus pour partir en vacances !
Voici donc Minorque, photographiée avec la baie des Cochons en fond.

IMG_9192

IMG_9194

IMG_9202

 

Alors ? Vous la voyez la démarquation sur le bas de la robe ? ça reste discret non ?

IMG_9208

IMG_9185

IMG_9218

 

J'adore le décolleté dos qui ne laisse rien voir mais qui met bien en valeur.

IMG_9221

 

Et idem pour le décolleté.

 

Au porté, elle est très agréable mais il y a tout de même quelques petites choses que je modifierai pour une prochaine version. Je trouve le haut très large pour ma poitrine plutôt menue, et les épaules ont tendance à tomber. Je couperai donc le haut en 36 la prochaine fois. 
Au contraire, au niveau des hanches, ça passe mais je suis juste. La prochaine fois je couperai un 40 à ce niveau-là. 
Et enfin, qui dit robe de vacances dit poches (en tout cas pour moi !). Donc sans étonnement la prochaine version en aura !
Ceci dit, ça reste un super patron que je referai les yeux fermés ! 
Et vous ? Quelles sont vos patrons de petites robes d'été préférés ?

Patron : Robe Minorque d'Anne Kerdilès Couture
Tissu : Viscose de chez Tissus Reine
Taille : 38
Prix :
Difficulté : La réalisation de la coulisse mais à part ça, ça roule tout seul !

Posté par Juls44 à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 mars 2018

Mon Ravello d'amour !

Les températures ont rechuté mi-mars (et maintenant c'est le déluge, il est où le printemps ?!) et c'est donc avec plaisir que j'ai pu remettre mon pull chouchou de cet hiver : mon Ravello façon Doroboxy !

Tout le monde connaît le pull Ravello d'Isabel Kraemer, c'est même il me semble un des pulls les plus tricotés sur Ravelry. LE basique du pull en fingering quoi !

Vous devez être tout aussi familiers avec le pull Boxy, là encore très régulièrement tricoté, et qui se caractérise par sa forme « boîte ».

Par contre le Doroboxy doit être un peu plus sibyllin. En fait il s’agit du pull Boxy de Dorothée, du Trissycote. Dorothée, de par son métier d’hôtesse de l'air, a l’occasion d'aller s'approvisionner chez Purl Soho à New York. Et l'hiver dernier, elle tricotant une petite merveille de Boxy dans des laines achetées là-bas. Un Boxy Sézane-like, blanc cassé légèrement poilu, avec de fines rayures dorées (#mourrance).

Je ne suis pas la seule a avoir craqué sur sa version, mes copines Céline et Ségolène (entre autre !) avaient aussi flashé dessus.

Bref, je voulais un pull dans cet esprit, mais je n'avais pas la force mentale (oui oui on peut parler de force mentale) de tricoter un Boxy. Du coup j'ai choisi l'option de me tricoter un Ravello, sur les mêmes bases, c'est-à-dire Sézane-like, mais moins loose que le Boxy.

Dorothée m'avait gentiment proposé de me ramener la même laine qu'elle (oui elle est aussi dealeuse de laine à ses heures perdues) mais c'était sans compter sur le fait que L’atelier de la Création lançait une laine 100% cachemire en collaboration avec Mlle Sophie. Du coup, j'ai décliné la proposition de Dorothée et ai craqué sur le cachemire de L’atelier. Autant vous dire que j'ai bien craqué mon slip, avec 10 pelotes de 25g… Côté rayures, j'ai pris 2 fils mohair et soie de chez Ito, combinés avec deux fils dorés de chez Rico, histoire d'avoir la même taille de fil que le cachemire.

Mon échantillon en 3,5 était plus petit que prévu, je suis donc partie sur une taille au-dessus de ma taille habituelle et j'ai fait un L.

Au niveau réalisation je n'ai rien à dire, c'est simple, ça déroule tout seul. C'est vraiment un pull que je recommande aux débutants. Il m'a fallu un peu moins de deux mois pour le tricoter, car je finissais mon Earnest Cardigan en même temps. Bref il était fini pour Noël et j’étais ravie de me lover dans ce pull tout chaud (juste besoin de mettre un débardeur dessous et ça tient bien chaud pour la journée !

Voici donc les photos de mon gros auto-cadeau de noël.

IMG_8647

IMG_8628

 

Le chat s'est invité sur la séance photo !

IMG_8645

 

Le fait que les côtes soient très petites en bas fait que ça a un peu tendance à gondoler (mais je m'en fous je l'aime d'amour ce pull !)

IMG_8643

 

Et voilà de dos. Donc effectivement c'est bien moins loose qu'un Boxy mais ce n'est pas moulant non plus

IMG_8658

 

Le détail du raglan que j'adore

IMG_8654

La jolie fausse couture de la manche (c'est juste une maille envers)

IMG_8655

 

On a essayé de prendre les rayures dorées en zoom mais je ne sais pas si on les voit très bien

Le seul petit inconvénient de ce pull, c'est que la laine est poilue et qu'il a donc tendance à boulocher aux zones de frottement. Donc je coupe les bouloches avec de petits ciseaux, pour ne pas tirer davantage de poils qui feront de nouvelles bouloches. Si vous avez des astuces pour les éviter, je suis preneuse !

IMG_8653

 

On a essayé de prendre lesdites bouloches en photo mais on ne les voit pas trop (et au final ça m'arrange !)

En tout cas je suis ravie de la laine (je trouve que le doré est subtil et ça me va bien comme ça) mais je suis également ravie du modèle, que je referai certainement en marinière classique (j'ai presque hâte de retricoter ce modèle, c'est dire !).

Et en plus maintenant je me dis que je suis prête à tricoter un Boxy, comme quoi ! Bon ok ce sera un V-Boxy, en top-down, tout de même ;) ! D'ailleurs un KAL pull type Boxy va être lancé par Lise Tailor prochainement. Vous en serez ? Moi oui !

IMG_8636

 

Le blog va être en pause durant 3 semaines car je pars en vacances ! A très bientôt avec les projets cousus pour cette occasion !

 


Patron : Pull Ravello d’Isabel Kraemer

Laine : James 100% cachemire de Mlle Sophie by l'Atelier de la Création coloris naturel, fil mohair et soie Ito Sensai coloris 331 et fil doré Rico.

Taille : L pour obtenir un M

Prix : 176,30€, dont 5,30€ de patron, 150€ de pelotes en cachemire, 16€ de laine ItoSensai et 5€ de fil doré Rico Design. On ne va pas se mentir, c'est cher ! Mais c'est du 100% cachemire !

Difficulté : Zéro ! Le truc méga relou par contre a été de rentrer un nombre incalculable de fils !

Posté par Juls44 à 08:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mars 2018

Roseneath Hat, ou l'accessoire utile

Petit article de rigueur car étant donné que le froid a remontré le bout de son nez le week-end dernier, j'ai pu photographier les deux projets tricot que je ne vous avait pas encore montré. Je commence donc par un petit projet simple mais gratifiant.

En fait depuis que je tricote, je me suis rendue compte que j’avais tricoté pour mon frère, pour ma belle-sœur, pour ma maman, pour des bébés… mais jamais pour mon barbu !

J'avoue que même en couture, il n'a eu droit qu’à une chemise jusqu'alors (mais d'autres chemises et un chino sont prévus !). Bref en ce début d’année je me suis posé la question de savoir ce qui lui ferait plaisir en petit accessoire tricot, pour remédier à ça. L’écharpe et le snood c’était non, il adore ses écharpes en double gaze et rien ne pourra y changer. Au niveau gants il a ce qu'il faut et les moufles ne sont pas son truc.

Restait l'option du bonnet. Il n'avait qu'un gros bonnet de ski (qui est par conséquent moins portable en ville qu'à la montagne) et rien pour la ville. Restait donc à trouver LE modèle. Autant vous dire que mon barbu n’étant pas enclin à passer un bout de temps à choisir un modèle sur Ravelry, j'ai fait une présélection. Son choix s'est porté sur le Roseneath 8ply de Sally Oakley.

J'ai tout d'abord hésité à acheter le patron, car le motif m'avait l'air simple. Mais j'ai eu un doute sur la taille (Monsieur a un gros crâne) et sur le point texturé ce qui m'a finalement décidé à acheter le patron. Au final, je m'en mords un peu les doigts au vu des points utilisés, 'aurais pu m'en sortir toute seule en bidouillant et ça fait cher pour un patron avec aussi peu de difficulté. Mais bon tant pis, c'est comme ça qu'on apprend !

Pour la laine, J’avoue ne pas trop lui avoir laissé le choix. J'avais très envie de tester les laines De Rerum Natura, et la Ulysse correspondait très bien à l’échantillon (que je n'ai pas fait du coup, honte à moi !). J’ai choisi le coloris Cyprès, qui me plaisait beaucoup, et j'ai commandé deux pelotes que j'ai reçues très rapidement.

C’était le projet express de janvier, en une semaine (avec d'autres en-cours à côté) et sans aucune difficulté, le bonnet était fini et adopté ! J'ai adoré tricoter la Ulysse que je trouve agréable et assez ronde, même si elle conserve un côté un peu rustique.

Et j'avoue avoir eu le nez creux, au vu de la météo des mois de février et mars, mon barbu était bien content de l'avoir son bonnet ! Le voici donc, sous la neige du week-end dernier.

bastien hat 3

bastien hat 2

bastien hat

A posteriori Je le trouve très bien, mais j'aurais peut-être fait plus de rangs de côtes. Mais bon il lui plaît et c'est le principal ! Le petit plus c'est que c'est un projet peu gourmand en laine, puisque je n'ai utilisé qu'une seule pelote. Donc il m'en reste une pour faire autre chose.

Bref au final j'ai adoré tricoter pour mon barbu et j'ai adoré tricoter la laine De Rerum Natura. Forte de ces deux constats, je suis super motivée pour lui tricoter un pull dans cette laine (incroyable !). Il a me Le déjà choisi le modèle, encore une fois à partir d'une présélection. Affaire à suivre d'ici l'automne, pour le KAL qui sera organisé par Lise Tailor !

 


 

Patron : Roseneath 8ply de Sally Oakley

Laine : Ulysse coloris cyprès de De Rerum Natura

Taille : Adulte large

Prix : 12,33€ (dont 6,30€ de laine et 6,03€ de patron) donc ça va ça reste tout à fait correct pour un bonnet

Difficulté : Zéro ! Et ça fait du bien parfois !

Posté par Juls44 à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2018

Archer graou et chino perso

Bonjour !

Aujourd'hui on ne va pas parler d'un mais de deux vêtements !
Un combo chemise / pantalon qui marche plutôt bien, pour deux tissus de chez Sacrés Coupons, décidément mon dealer de tissus préféré !
La chemise tout d'abord, c'est Archer ! Alors oui avec mes cours de patronnage j'aurais pu la patronner moi-même mais je dois avouer que parfois, quand les choses sont déjà faites (et bien faites !) et bien pourquoi s'embêter ? D'autant plus qu'avec ce patron, on peut faire deux chemises : une avec un pli rond au dos, et une avec une basque froncée dans le bas du dos. 
Et dernier argument, cette chemise était en promo lors du black friday, donc autant dire que je n'avais pas de raison de me priver !
Le tissu, c'est un gros coup de cœur ! Des petits léopards disséminés sur un coupon de crêpe beige, je ne pouvais que craquer ! Au début, je lorgnais sur un autre tissu, exactement du même type mais en plus chargé et de qualité moindre. Autant dire que lorsque j'ai vu le 2e coupon (celui que j'ai choisi) la décision était toute prise ! Ce qui est drôle c'est qu'en passant devant une vitrine de La Fée Maraboutée, je suis tombée sur le même tissu. Seule la couleur de fond était différente. Ça fait drôle de voir un tissu que l'on a en stock à la maison en vitrine mine de rien !
Bref j'avais tout, j'étais prête à coudre ma chemise ! Au vu de la fluidité de mon tissu, j'ai choisi de réaliser la version 2, celle avec une basque froncée au dos. On ne va pas se mentir, la chemise étant de base assez loose, en plus du fait que les mesures finies soient mentionnées sur le patron, je suis partie bille en tête sans faire de toile. 
J'ai cousu cette chemise avec Lise (alias une ptite crevette sur IG), qui était déjà ma binôme de Ginger jeans, en décembre dernier.
Bon là autant vous dire que j'étais à la ramasse pour ce challenge en binôme. Lise avait fini sa chemise en 15 jours alors que de mon côté, hum hum on dira que j'ai pris mon temps !
Bref, dès la coupe, j'ai eu des soucis, car malgré le fait que mon tissu soit très fluide, je n'ai pas jugé utile d'amidonner. Et pourtant j'aurais dû ! Dès le premier coup de cutter rotatif, le tissu a gondolé au lieu de faire un trait droit... M€@#% ! Et puis comme je suis quelqu'un qui reste souvent sur sa lancée (en même temps j'avais tout épinglé), et bien je n'ai pas tout enlevé pour amidonner et reprendre plus tard, non non j'ai continué !
Et j'avoue que ça gondolait pas mal, surtout sur les coutures le long du droit fil (c'est ballot !).
Du coup, armée de mon entoilage, je me suis attaquée à la patte de boutonnage, en recoupant progressivement tout ce qui dépassait. Bon là j'ai pris du temps mais je pense que c'est ce qui a sauvé les meubles.
Une fois cette étape passée, c'est allé tout seul ! En même temps je n'en suis pas à ma première chemise ! Et puis les coutures de côtés sont surjetées puis cousues à l'aide d'une couture ouverte donc la surjeteuse m'a aidé à égaliser les coutures de côté (heureusement que c'est une chemise loose quoi) et le tour était joué.
Je me suis juste faite avoir à l'étape du col : j'avais tout bien fait, il était beau, et au moment de le retourner... Et bien le col avait les léopards à l'envers ! Et oui, en faisant attention à bien couper toutes mes pièces dans le même sens, et bien je ne me suis pas projetée dans l'espace et je ne me suis pas dit que mon col devait être coupé dans l'autre sens... Bon il me restait du tissu donc ce n'était pas si grave, mais j'étais un peu déçue d'avoir passé du temps pour faire un truc très propre... Mais tout à fait à l'envers ! Bref j'ai recommencé et au final, j'ai pu terminer ma chemise sans autre difficulté.
Allez, je vous montre quand même ces photos de col raté.
Col raté à gauche, col réussi à droite - Pourtant à plat c'est bien à gauche, et pas bien à droite
col raté     col ok
Col raté à gauche, col réussi à droite - Ah en fait non en repliant c'est rapé à gauche !

col raté 2     col ok 2

 

Et le pantalon... et bien c'est mon premier pantalon patronné maison ! Toujours grâce aux Cours Municipaux pour Adultes de la mairie de Paris, car je continue en 2e année. Au premier semestre nous nous sommes attaquées au pantalon et voici donc le résultat ! Alors à la base on avait le choix entre un pantalon dit "de ville" (type pantalon à pinces) et un pantalon "streetwear" (type jean). Mais j'avais les idées bien arrêtées et je suis donc partie du pantalon streetwear pour en faire un chino. En soi rien de compliqué, il suffit de partir sur des poches italiennes, j'ai rajouté deux poches passepoilées sur les fesses, puis j'ai fait une longueur classique mais avec un ourlet à revers cousu, pour rester dans les codes du chino.

Le tissu est un petit bonheur de sergé déniché chez... Sacrés Coupons ! Un sergé de coton avec juste un peu d'élasthane pour être à l'aide. Le pantalon étant à mes mesures, pas de soucis particuliers pour la réalisation, il faut juste être méticuleux lors de la réalisation des poches passepoilées au dos. Et puis est venu le moment du premier essayage, avant de coudre la ceinture. Et en fait, ce petit pourcentage d'élasthane m'a joué un tour ! Car avec ce peu d'élasthane, mon pantalon était trop grand ! Mais genre VRAIMENT trop grand, du style je peux l'enfiler sans ouvrir la braguette...
Du coup j'ai ratiboisé sur les côtés d'un bon centimètre (soit 4 cm en tout) et d'un bon centimètre au milieu dos également. Au final j'ai peut être eu la main un peu lourde sur le ratiboisage car il me va pile pile, et les poches sont petites de ce fait. Note à moi-même pour un prochain chino en élasthane de mettre moins d'aisance initiale, histoire de ne pas avoir à retoucher ensuite.
Mais bon malgré cela je suis tout de même méga contente de mon pantalon et de ma tenue en général, que voici sans plus attendre (désolée pour la viscose froissée, il faisait froid à l'extérieur !) !

IMG_8512

 

Vu de devant, on dirait une chemise classique

IMG_8514

 

Alors que de dos, ça fait liquette, et moi j'aime avec ce tissu fluide !

IMG_8521

 

Bon au final les manches sont tout de même un peu larges et longues (je n'ai touché à rien par rapport au patron, mais pour la prochaine fois, je ferai un peu plus fitté, et moins long !).

IMG_8495

Le détail de mon col et de ma patte de boutonnage (j'adore les petits boutons laiton dénichés à l'Atelier de la Création)

IMG_8496

La fente des manches, toute simple mais efficace

IMG_8499

 

Et voilà la tenue en entier (on voit bien la différence entre le devant et le côté liquette)

IMG_8503

IMG_8505

 

Détail du chino devant (on voit mon débardeur dessous, sorry)

IMG_8508

 

Les poches passepoilées du dos, sécurisées par de petits boutons pour qu'elles ne s'ouvrent pas intempestivement (j'aime beaucoup le rendu !)

IMG_8510

 

L'ourlet à revers du bas

IMG_8524

 

Bref tout ça pour vous dire qu'il y aura d'autres Archer et d'autres chinos maison car ces deux patrons sont rentrés directement dans le top de mes basiques, à décliner à l'envi !

Et vous ? Quels sont vos patrons basiques chouchous ?

 


Patron : Chemise Archer de Grainline Studio et Pantalon Chino (patron perso)

Tissu : Crêpe de viscose et sergé de coton avec élasthane de chez Sacrés Coupons

Taille : 8 pour la chemise (pour la prochaine je ferai une taille 6 aux épaules, et réduirai la largeur et la longueur des manches) - à mes mesures pour le pantalon

Coût chemise - 40,50€ (dont 6,50€ de patron (en promo), 20€ de tissu, 12€ de boutons, 1€ d'entoilage et 1€ de fil)

Coût pantalon : 23,50€ (dont 20€ de tissu, 1€ de boutons, 1€ de zip, 0,5€ d'entoilage et 1€ de fil - patron perso)

Difficulté : pour la chemise coudre un tissu hyper fuyant sans l'amidonner, et pour le pantalon, anticiper l'élasticité

Posté par Juls44 à 08:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 février 2018

Je couds ma garde-robe capsule 2017 : le bilan !

On arrive fin février, tous mes défis ont été postés, il est temps de faire un bilan du challenge "je couds ma garde-robe capsule 2017".

Voici donc le programme que je m'étais initialement fixé, avec quelques libertés par rapport au projet initial :

- J'ai choisi des patrons qui me faisaient envie et adaptés à ma morphologie

- Je ne me suis pas imposé de mois pour réaliser chaque patron, je me suis laissé cette flexibilité

- J'ai voulu remplacer le vêtement de nuit par de la lingerie, un de mes objectifs 2017

- Je n'ai pas réalisé de maillot de bain mais plutôt des chaussures d'été

 

Voici donc les 12 projets retenus :

114139337

- Haut chaîne et trame : L'Indispensable de Delphine et Morissette en double gaze de France Duval Stalla

- Haut jersey : je compte retenter le Hemlock Tee, fabuleusement raté l'année dernière. Donc cette fois je vais tenter une version inspirée de cette de Fanny

- Robe : Madeleine de République du Chiffon 

- Pantalon : je veux tenter un jean et le seul jean flare de ma garde-robe commence à rendre l'âme. Du coup, le Birkin Flare de Baste + Gather est au programme.

- Short : là pas de complication, je voudrais me refaire un short Chataigne, à chevrons cette fois, ce sera un projet qui roule !

- Jupe : 1001 perles version C (la solaire), pareil, j'ai déjà fait les versions A et D, ce sera une affaire rondement menée !

- Chemise : je veux prendre mon courage à deux mains et coudre ma Mélilot en soie (déjà coupée mais je n'ai pas encore osé aller plus loin)

- Combinaison : ce n'est pas une pièce que je porte, ça ne plaît pas à monsieur mais ça m'intrigue ! Donc je pense tenter la combinaison Petra de Louis Antoinette Paris

- Manteau : Kelly Anorak de Closet Case Patterns (ça rentre dans mon objectif manteau !)

- Veste : Trech Londres d'Orageuse Patterns

- Vêtement de nuit : remplacé par de la lingerie, je pense au Watson Bra + une culotte à définir

- Maillot de bain : remplacé par des sneakers en shwe shwe d'après le patron de Julie de Damn Good Caramel. J'ai déjà tout, mais faute de temps je n'ai pas pu me lancer en 2016.

 

Et donc, ça c'était sur le papier ! Voici ce que j'ai réalisé en réalité :

Janvier : Blouse l'Indispensable de Delphine et Morissette, en double gaze France Duval-Stalla

Pas de surprise, j'ai réalisé ce que j'avais prévu. J'ai juste réduit la largeur de la basque pour limiter les fronces. J'en suis ravie et je la porte régulièrement.

IMG_4865

 

Février : Chemise Mélilot de Deer and Doe en polyester toucans Sacrés Coupons

Là encore, j'ai réalisé le patron que je voulais... mais pas en soie ! Je n'ai toujours pas osé, d'autant plus que j'avais coupé ma soie sans l'amidonner (quelle idée !). Je suis contente de cette chemise, même si le tissu est un poil épais pour le patron, je la porte tout de même régulièrement.IMG_5219

 

 

Mars : Kelly Anorak de Closet Case Patterns en tissu déperlant Ma Petite Mercerie

Je me suis tenue à mon plan, et en toute franchise il s'agit de ma pièce maîtresse de cette capsule. J'en suis fan fan fan, et je le porte tous les jours dès qu'il commence à faire froid. Je pense même m'en coudre une seconde version pour l'automne prochain !

IMG_5524

 

 

 

Avril : Jupe 1001 perles version C en tissu texturé blanc de chez Toto

Là effectivement le patron est réalisé mais j'ai été très en retard car en avril, impossible de trouver un tissu blanc (donc estival !). Idéalement, j'aurais voulu un seersucker blanc mais impossible d'en trouver nulle part. Du coup je me suis rabattue sur un tissu blanc plus épais et texturé trouvé chez Toto. Mais au final, le tissu est vraiment épais pour le patron, et de fait les élastiques du dos sont assez inesthétiques avec les épaisseurs de tissus. Je dois avoue que je ne la porte pas très souvent, mais il faudrait vraiment que je la refasse en seersucker blanc, comme prévu initialement.

IMG_5950

 

 

Mai : Gros challenge pour moi avec de la lingerie ! Il s'agit du Watson Bra ainsi que des boxer Mr est une traînée.

Finalement, à part le fait d'être minutieuse dans la couture de toutes ces pièces, ce n'est pas si compliqué !

Par contre, j'avoue que le satin n'est pas la matière la plus stretch et donc la plus confortable. Du coup je compte le refaire, mais en exploitant mes chutes de crêpe, plus extensibles !

IMG_6318

IMG_6305

IMG_6310

 

 

 

Juin : Hemlock Tee de Grainline Studio

Autant le premier Hemlock (non blogué) était un désastre l'année dernière, autant je suis ravie de celui-ci ! L'encolure est peut-être un peu large, mais je le porte avec plaisir !

IMG_6686

 

 

Juillet : Scalloped Hem Shorts de Pattern Runway

Alors là, changement total par rapport au projet initial (un short chataigne). Mais en même temps, il est vrai que j'adore le Scalloped Hem Shorts, et il se coud avec très peu de tissu. L'été, c'est mon incoditionnel !

IMG_7034

 

 

Août : Sneackers en Shwe Shwe de Julie Kansara et Marie de Shwe Chic.

Alors certes pas de vacances, donc pas de maillot de bain, mais on peut dire que c'était un sacré challenge (surtout pour mes doigts !). Je suis ravie de l'avoir relevé, et je suis ravie du rendu ! J'ai bien envie d'en refaire une paire, mais j'avoue qu'au vu du boulot, il faut que je me remotive !

IMG_7675

 

 

Septembre : Trench Londres d'Orageuse Paris, dans un polynosic de chez Telaio

Là encore, je me suis tenue à mon plan, et ai réalisé le trench Londres. Le seul gros souci de ce projet : l'entoilage, qui n'adhérait pas bien au tissu (qui lui même se repassait à température réduite sous peine de lustrage). Je vous avoue que je m'en suis rendue compte un peu tard, quand j'avais déjà tout gansé, du coup je n'ai pas tout défait pour réentoiler. N'empêche que j'adore tout de même ce trench, et qu'il me tarde de le reporter, au retour des beaux jours.

IMG_7900

 

 

Octobre : Ginger Jeans de Closet Case Patterns en jean Les Coupons de Saint Pierre

Encore une entorse au programme, c'est tout sauf un jean flare ! AU final sur un coup de tête, je suis partie sur un slim, dans un super jean extensible des Coupons de Saint Pierre. J'avoue avoir galéré sur la braguette (je préfère celle de Safran) mais à part ça, j'ai adoré coudre ce patron et je le porte avec plaisir !

IMG_8087

 

 

Novembre : Robe Madeleine de République du Chiffon en crêpe Mondial Tissus

Alors cette robe, j'en ai rêvé. Mais pour trouver LE tissu, ça a été la croix et la bannière. Mais une fois trouvé, ça a roulé ! Gros coup de coeur pour ce patron, il y aura d'autres versions !

IMG_8241

 

Décembre : Pyjama Louise-like et pantalon Julio de Wear Lemonade.

Alors là entorse totale ! En réalité, j'avais bien envie d'une combinaison comme initialement prévue, mais cela nécessitait pas mal d'ajustements pour convenir à l'idée que je m'en faisais. Du coup, je ferai certainement une combi à un moment donné, mais plus tard ! Et au final, je suis bien contente de mon pyjama !

IMG_8349

 

Bref ce challenge m'a permis de me dépasser et de repousser mes limites. Je ne me serai pas lancée dans un jean, de la lingerie ou des chaussures sinon (en tout cas pas en 2017) ! Donc pour ça top !

Au niveau de la portabilité, pareil, bon score, il n'y a que 2 choses que je porte peu : ma 1001 perles et mon ensemble de lingerie, qui sont tous les deux à optimiser pour cause de mauvais choix de tissu.

Par contre, ce qui fera que je ne retenterai pas l'expérience, c'est de devoir coudre dans un délai donné. J'avoue ne pas être fan de cette organisation, je préfère coudre au fil de mes envies sans rien m'imposer (d'ailleurs on voit bien que mes posts n'ont pas été postés le dernier jour du mois à chaque fois, loin de là !).

Et vous ? Que vous a apporté ce projet capsule ? Etes-vous sortis de votre zone de confort ?

A très bientôt !

Posté par Juls44 à 08:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 février 2018

Un pyjama inattendu

J'avais dit que je ne me coudrai pas de pyjama cette année dans le cadre de ma garde robe capsule. Mais au final j’ai tout de même cousu un pyjama (comme quoi il ne faut jamais !).

Tout commence par un cadeau d'anniversaire de mes copines couturières : une viscose chats ! Car il est vrai que j'adore les chats (d'ailleurs on voit souvent Grisby, mon chat, sur mes photos Instagram). Bref une viscose toute douce certes, mais au motif un peu… voyant ! Rose fluo et noir sur fond blanc, c'est pas le top pour passer inaperçu.

J'avais deux options : soit d'en faire une doublure de veste, soit d'assumer pleinement le motif sur un vêtement. Le tissu étant tout de même super joli, j’avais envie d'en profiter un minimum, donc le coup de la doublure a été rapidement oublié. L'option d'en faire un vêtement assumé est donc resté, mais dans le cas où je pouvais assumer ce vêtement au mieux, c’est-à-dire chez moi ! D’où l’idée du pyjama !

Ensuite s'est posé la question du patron. Et il était clair que je voulais un pyjama pantalon ! De manière tout à fait personnelle, j'ai horreur des nuisettes qui ont méchamment tendance à remonter pendant la nuit. Bref pantalon ! Je me suis donnée deux choix pour ledit pantalon : le Carolyn PJ de Closet Case Patterns ou le pantalon Julio de Wear Lemonade. Le pantalon Julio me plaisait davantage au niveau de l’originalité de ses plis à la ceinture (en plus du fait qu'il soit gratuit !). D'autre part, je n'avais pas assez de tissu pour faire le pantalon ET la veste du Carolyn PJ (en plus du fait d'avoir trop chaud la nuit) donc il me fallait un débardeur plutôt qu'une veste.

Commençons donc par le pantalon Julio. Et pour tout vous dire, je n'ai RIEN à redire sur ce patron. J'ai lu une critique sur les plus grandes tailles (42/44 je crois), mais de mon côté je n'ai pas rencontré de difficulté sur ma version en taille 38.

Les plis se font sans difficulté, idem pour les poches, et le ruban de gros grain apporte une jolie finition et ne glisse pas si on le noué, contrairement au satin. Bref, un sans faute !

Mais il me fallait tout de même un haut pour aller avec ce joli bas. Il ne me restait plus beaucoup de tissu chats, et c'est là qu'est venue la bonne idée : faire un top Louise-like bicolore (je vous ai montré mes deux premiers ici), en utilisant les chutes de mon tissu pour les empiècements. J'ai donc commandé 50cm de viscose blanche chez Rascol, pour faire la base de mon top, et ai effectivement utilisé mes chutes pour les bretelles et les empiècements. C'était la 3e fois que je faisais ce top, je n’ai eu aucune difficulté à le réaliser. Et en 2 temps 3 mouvements, j'avais un pyjama assorti !

IMG_8346

IMG_8348

IMG_8349Bref un pyjama dans lequel je suis à l'aise et qui ne me limite pas dans mes mouvements !

IMG_8360

IMG_8366Mais ce que je préfère, c'est porter le top blousé dans le pantalon, je trouve ça plus seyant, et en plus ça valorise les jolis plis du pantalon !

IMG_8373D'ailleurs les voici ces jolis plis

IMG_8374Et bien sûr ce pantalon à des poches !

 

Le seul petit bémol que je pourrais faire à ce top, c'est qu’étant donné la transparence du tissu à motifs, j'aurais pu mettre de la viscose blanche en empiècement du dessous, au lieu du tissu imprimé. Mais ce n'est pas grave, je l'aime tout de même et je le porte avec plaisir !

Comme quoi il ne faut jamais dire jamais ! Et du coup merci les copines pour ce chouette coupon de tissu, que j'ai bien rentabilisé !

Du coup ça y est, j'ai blogué les 12 pièces de mon challenge Garde-robe Capsule 2017. A très vite pour un bilan complet ! 

 


Patron : Patron perso inspiré du Top Louise et Pantalon Julio de Wear Lemonade

Tissus : Viscose chats offerte par les copines (que je soupçonne de s'approvisionner chez Tissus Reine ;)) et viscose unie blanche de chez Rascol

Coût : 5€ soit uniquement celui du fil, d'un mètre de gros grain noir et de 50cm de viscose blanche ! Patron perso pour le top, et gratuit pour le pantalon. Le tissus m'a été offert

Difficulté : Là vraiment c'est zéro difficulté !

Posté par Juls44 à 12:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 février 2018

De l'art de rentabiliser les chutes

En ce moment, j'ai un problème en couture, et c'est un problème de taille ! Depuis que je couds (et je pense que c'est pareil pour vous) j'accumule un nombre incalculable de chutes... Alors oui je pourrais jeter, mais j'ai la fâcheuse tendance à vouloir rentabiliser chacun de mes coupon de tissu et à classer mes petites chutes de tissu en "on ne sait jamais". Le "on ne sait jamais" qui peut permettre de faire de petits empiècements, le "on ne sait jamais" qui peut permettre de faire des vêtements pour enfant, le "on ne sait jamais" qui peut (parfois !) se transformer en vêtement pour adulte et enfin le "on ne sait jamais" qui ne peut se transformer en rien puisqu'il reste un bout informe (vous savez, celui avec des pointes partout mais qui n'est pas carré (genre de 12cm x 5,5cm).

Pour cette dernière option, je me soigne à l'aide de ma copine Mathilde alias Mathilde au fil des heures, qui m'aide à me dire "non mais sérieux tu comptes faire quoi avec ça ?". Et dans ce cas-là je jette.

Je vous avais montré mes différents projets pour bébé cousus pour la catégorie "vêtements pour enfants", mais pour la catégorie "vêtement pour adulte", je dois avouer que je me cachais derrière une procrastination hors pair ! Mais bon, le moment est arrivé où je ne suis plus parvenue à cacher cet amas de chutes dans les tiroirs dédiés (vous savez, ces tiroirs où on peut les oublier tranquilement ?). Donc il a fallu faire quelque chose.

Pour les grandes chutes de tissu (genre 75/80 cm), je voulais me faire des tops, mais je vous avoue que jusqu'alors, je n'avais pas trouvé THE patron pour un top en chaîne et trame. J'ai testé le top Leila de La Maison Victor, mais pas de gros coup de cœur (il est bien hein mais il lui manque le petit truc en plus). J'ai également réalisé le top Dusty de la même marque en version chaîne et trame mais il est gourmand en tissu et rend beaucoup mieux en jersey (je vous laisse constater par vous-même ici). Je n'ai pas testé tous les patrons de débardeurs en chaîne et trame, loin de là, mais dans la catégorie des tops peu gourmands en chaîne et trame, mais il me semble que le Back Is Back de Vanessa Pouzet ainsi que Datura de Deer and Doe font partie des bons plans, et qui permettent de combiner plusieurs chutes si l'on joue sur les empiècements. Mais ces deux options n'étaient pas vraiment envisagées pour rentabiliser mes chutes.

Jusqu'à ce que Géraldine de République du Chiffon ne sorte son Top Louise l’été dernier. Sur le moment pas de coup de cœur. Jusqu'à ce que je me rende compte que ce patron était tout de même flatteur, et très peu gourmand en tissu !

On a vu les versions fleurir sur Instagram, et l'article de Sandra n'a fait que confirmer mes doutes sur le placement des bretelles. Bref, ce patron était une bonne base, mais il nécessitait quelques modifications. Et acheter un patron de top pour devoir faire des modifications dessus ne m'enchantait pas plus que ça.

Mais entre temps, je suis passée par les Cours Municipaux pour Adultes de la Mairie de Paris (CMA) et j'ai appris à patronner des hauts à mes mesures. J'ai donc pu patronner un top, très inspiré du Top Louise, je ne vais pas le cacher, mais à mes mesures, et avec un placement de bretelles soutif compatible comme dirait Sandra.

Alors on ne va pas se cacher, ma première version n’était pas parfaite, il a fallu ajuster la forme du volant, un peu trop marqué. Mais ce premier jet reste tout à fait portable et m'a permis de liquider une petite chute de 70cm de batiste Bye Bye Birdie, qui traînait dans mon stock depuis 2 ans.

IMG_8382

IMG_8383

IMG_8385

IMG_8386

 

Comme vous pouvez le voir (et en plus de cela je vous l'ai dit), le volant est un peu trop marqué, et la pointe du milieu a tendance à rebiquer. De plus, les bretelles nécessitent encore un chouilla d'ajustement, mais c'est un top tout à fait portable et que enlève un coupon de mon stock !

J'ai donc aussitôt réitéré l’expérience en modifiant mon patron, et cette fois c'est une chute de tissu Cousette qui est passé à la moulinette, le gros reste de ma blouse Aime comme Majestic (qui était initialement censée être une robe Madeleine, d'où le grand métrage, et la grande chute).

J'ai rétréci le volant et en ai adouci les courbes, ce qui me semble également plus harmonieux (bon au vu de l'imprimé chargé, on ne le devine presque pas au final. De plus, le rendu avec un tissu viscose donne vraiment plus de fluidité.

IMG_8393

IMG_8415

Et vu la souplesse de cette viscose, je peux même porter le top blousé dans mon pantalon (à la différence du premier, en coton)

 

IMG_8407

IMG_8414

 Et là plus de souci de placement de bretelles, c'est impec !

 

IMG_8409

 

Bref j'ai trouvé le patron adapté pour rentabiliser mes chutes. De plus, il a l'avantage d’être parfaitement adapté à mes mesures mais si vous ne vous sentez pas de partir de zéro, vous pouvez toujours repartir du Top Louise.

Ce patron (enfin ma version) ne réclame que 70cm de tissu tout au plus, mais si vous avez 50cm d'un coupon et 20cm d'un autre coupon (et que les deux ensemble passent bien) il y a aussi moyen de faire des versions bicolores !

En tout cas à l'heure actuelle, pour rentabiliser mes chutes, je n'ai pas mieux !

Et vous ? Quels sont vos patrons fétiches pour rentabiliser les chutes ? Un article sur les patrons pour les rentabiliser, ça vous tenterai ?

A très bientôt !

 


Patron : Patron perso inspiré du Top Louise

Tissus :Batiste Bye Bye Birdie terracota d'Atelier Brunette et viscose Navy Blue de Cousette

Coût : Uniquement celui du fil ! Patron perso et tissus provenant de mon stock de chutes

Difficulté : Créer un patron à mes mesures, en suivant les principes appris en cours. Et franchement c'est un bon exercice !

Posté par Juls44 à 08:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 février 2018

Un bonnet peut en cacher un autre

Avec les températures actuelles, on mettrait à peine le nez dehors ! Et pourtant, lorsqu'il faut vraiment sortir, il est préférable d’être bien couvert ! Je vous avais montré mon gros snood d'hiver, place maintenant aux bonnets !

J'avais un gros reste de Cascade 220, issu de mon pull Rue Mazarine, qui était tout indiqué pour un gros bonnet. J'avais envie de grosse laine et de torsades, et après avoir écumé Ravelry, j'ai trouvé ce que je cherchais : le Cable Hat de Dora Stephensen. En plus c'est un modèle gratuit !

Le modèle ne présente pas de difficulté particulière si l'on sait faire des torsades, il suffit de bien suivre la grille (bon je vous avoue que j'ai tout de même fait une erreur d’étourderie sur le sens d'une torsade, ce qui m'a obligé à détricoter plusieurs rangs). Et tricoté en worsted, ça monte vite ! En 3 jours j'avais mon bonnet. J'y ai rajouté un joli pompon de chez Lili comme tout et le tour était joué !

J’étais tellement contente de ce bonnet que j'en ai réalisé un second dans la foulée, pour ma belle-sœur. Cette fois j'ai choisi de la Woolly 5 de DMC, que j'avais déjà tricotée l'année dernière (pour mon Gilet Colette), mais dans un coloris bordeaux cette fois. Franchement, cette laine est un modèle de régularité et de rondeur, le rendu est juste canon sur le bonnet (j'en serai presque jalouse !!). Pour le finir, j'ai également mis un nouveau pompon, toujours de chez Lili comme tout, avant de l'offrir. Ma belle-soeur a adoré, donc pari gagné.

Voici donc les deux bonnets portés, et ma version tout d'abord :

IMG_8015

IMG_8017

IMG_8018

IMG_8028

IMG_8033

 

Puis la version de ma belle-soeur

IMG_8050

IMG_8060

IMG_8062

IMG_8063

 

 

Je vous laisse avec une jolie photo de la Tour Eiffel prise ce soir-là

 

IMG_8036

 

 

Au final je suis bien contente de ces bonnets gratuits, qui m'ont permis d'écouler mes restes de laines pour l'un, et de faire un joli cadeau pour l'autre.

Et vous, quels sont vos patrons de tricots gratuits préférés ?

 


Patron : Cable Hat de Dora Stephensen
Laine : 1 reste de 140m de Cascade 220 / 1 pelote 1/2 de Woolly 5 de DMC
Taille : Enfant pour les deux (on a de petites têtes)
Coût : 4,90€ pour un (juste le pompon, la laine est un reste et le patron est gratuit) et 15,40€ pour le second (11,50€ de laine et 3,90€ de pompon)
Difficulté : Bien suivre le motif de torsades... et c'est tout !!!

Posté par Juls44 à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 février 2018

Athabascaé, mon soleil d'hiver

Athabascaé, c'est un patron coup de cœur, et ce depuis qu'il est en test. Sauf qu'il ne suffit pas d'avoir un coup de cœur pour un patron pour pouvoir le démarrer, il fait aussi la laine. Et un peu comme pour Madeleine (c'est peut être pour cela qu'ils vont aussi bien ensemble) trouver la laine a été un long process.

Initialement je voulais absolument utiliser de la Madelinetosh coloris glazed pecan. Sauf que pour obtenir de la worsted, soit la taille de fibre préconisée, il me fallait prendre de la Madelinetosh sport et doubler le fil. Et au vu du métrage préconisé, il me fallait 4 écheveaux. Et là, si vous faites le calcul du coût de revient, ça fait cher pour un snood !
Du coup j'ai cherché sans trop chercher, et la solution est venue à moi lors de mon passage à Londres pour le boulot, en octobre, car je suis passée chez Loop, lieu de la tentation outre Manche ! D'ailleurs la taille de la boutique m'a surprise, c'est tout petit !!! Mais en fouillant un peu dans leur stock de DK, je suis tombée sur des écheveaux d'Eden Cottage Yarn, cette laine dont tout le monde parle en ce moment, et que j'avais très envie de tester. D'autant plus que j'ai trouvé LE coloris pour égayer mes tenues d'hiver : un joli coloris jaune, tirant vers le jaune soleil ou le jaune moutarde selon la lumière. Ma décision fut rapidement prise de réaliser mon snood dans cette laine. 
Je m'y suis attaquée en décembre, lors de mon trajet en train pour redescendre chez mes parents, à Toulouse. La Eden Cottage Yarn est une laine assez rustique à tricoter, et ce qui m'a le plus surprise, c'était la différence de diamètre du brin au fil du tricot. Parfois on a de la DK et à d'autres moments, le brin devient fin comme de la fingering, et c'est bien la première fois que je vois ça. Mais au final ça n'impacte pas le rendu donc tout va bien. 
Tricoté en aiguilles 4, ça monte vite, et logiquement, une semaine après, j'avais mon snood (ça tombait bien, mes châles et écharpes devenaient trop légers pour la saison).
Et le petit plus : la laine qui était assez rustique jusqu'alors s'est énormément adouci au blocage !
Voici donc mon gros snood d'hiver, encore merci Mylène pour ce chouette patron, qui a été ma dernière pièce tricotée de 2017 (c'est le dernier certes mais il me reste un ou deux projets à vous montrer !).

IMG_8210

IMG_8211

 

 

Et voici le motif !

IMG_8215

IMG_8223

 

 

J'aime bien aussi l'avoir sur les épaules les jours où j'ai un peu froid au bureau

IMG_8226

 

Et vous avez vu, c'est incroyable comme il va bien avec mon combo Earnest/Madeleine ? C'est ma nouvelle tenue préférée de l'hiver !

IMG_8209


Patron : col Athabascaé de Mylène alias Folie Ordinaire
Laine : 2 écheveaux d'Eden Cottage Yarn Bowland DK, coloris Marigold
Taille unique
Coût: 49,80€ (dont, 4,80€ de patron et 45€ de laine) (oups, mon snood est plus cher que mon Earnest cardigan !)
Difficulté : Trouver la laine (à part ça aucune, débutantes à vos aiguilles en suivant bien le diagramme)

Posté par Juls44 à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2018

Mon cher Earnest

On dirait le début d'une lettre du début du siècle dernier. Et pourtant il n'en est rien !

Aujourd'hui je vais vous parler d'un projet basique, qui n'a d'ailleurs de basique que la couleur. Un basique, vous savez, cette pièce qui va avec tout, et qui s'attrape facilement même les matins où on ne sait pas quoi mettre ? Et bien ça !

Chez moi, j'ai un peu la malédiction du gilet noir. Ce gilet que tu mets tellement souvent que tu l'oublies régulièrement dans les bars/avions/trains (oui oui en 4 ans j'ai oublié 3 fois mon basique adoré). Par manque de bol, le dernier gilet noir acheté est celui qui me va le moins bien de tous ceux que j'ai pu avoir (et malheureusement celui-là je ne l'ai pas encore perdu, depuis 3 ans que je me le traîne). 
Du coup, pour conjurer le sort, j'avais décidé de me tricoter un gilet noir, mais qui me plaise ET qui m'aille de surcroît !
Je n'ai pas eu à chercher bien loin pour trouver LE modèle : le Earnest cardigan de Joji Locatelli était tout désigné ! Au niveau de la couleur, je voulais du noir. Pas du noir gris, du noir très noir, donc je me suis rapidement orientée vers les laines Drops, qui par chance étaient en promo en mai dernier (pas que la laine m'aurait coûtée cher mais quitte à profiter d'une promo, c'était le bon moment). Sans hésiter j'ai pris de la Drops Baby Merino, que j'avais déjà tricoté une fois et dont j'apprécie le rendu (certains la trouvent molle, moi j'aime bien ce rendu sur un gilet en fingering, ça apporte de la fluidité je trouve). De plus, ma copine Céline avait déjà tricoté le Earnest cardigan dans cette laine (en bleu, pas d'article dédié mais vous pouvez le retrouver dans ses podcast ou sur son Instagram) donc je savais à peu près à quoi m'attendre !
La construction est moderne, c'est à dire que l'on commence par un montage provisoire au crochet pour l'arriere du col, on tricote une cinquantaine de rangs à torsades, puis on reprend les mailles du montage provisoire pour tricoter la seconde partie de l'arrière du col, toujours en torsades, on relève des mailles partout et on continue l'ouvrage en tricotant le col et le corps du gilet à la fois. Une fois que l'on a fini de rabattre les mailles, il n'y a pas de relevage d'encolure, c'est bel et bien terminé !
Alors on ne va pas se mentir, ce n'est pas vraiment un gilet pour débuter. Entre le point de blé, les augmentations et les torsades, il faut être bien concentré tout du long ! 
J'ai modifié une seule chose : j'ai supprimé les torsades du dos. Je trouvais le gilet suffisamment chargé comme ça, et à mon sens (et ce n'est que mon avis hein) trop de torsades tue les torsades. Je trouvais que les torsades du col se suffisaient à elles-mêmes sans avoir à en rajouter. La seule modification qu'il faut gérer pour cela est d'enlever une maille par rapport au nombre de mailles demandées pour réaliser le dos, afin d'obtenir quelque chose de symétrique (sinon on a un petit décalage dans le point de blé). 
En soi, si l'on fait bien attention, ça se passe bien mais le point de blé, en 3,5, c'est loooong ! Du coup, il m'a fallu 3 mois pour finir mon gilet. Je l'ai commencé en août, en me disant qu'il fallait une bonne dose de luminosité pour coudre du noir, et puis au final, en le finissant mi-novembre, j'ai pu me rendre compte qu'avec moins de luminosité, ça passait aussi (de toute façon je n'avais pas le choix !). 
Comme à mon habitude, j'ai réalisé un rabattage tubulaire à l'aiguille en bas du corps et aux manches. C'est long mais ça vaut vraiment le coup !
Ma copine Céline ayant terminé le sien avant même que je commence le mien, je savais que la baby merino avait tendance à bien s'allonger au blocage. J'avais envie d'un gilet long mais pas très très long, donc je me suis arrêtée au-dessus des hanches. J'ai donc mis au blocage un gilet bien fitté au niveau des manches, et avec une longueur moyenne. Et après blocage (sans être agressive du tout, j'ai bloqué en place sans tirer) je me suis retrouvée avec un gilet long (vraiment il ne fallait pas qu'il soit plus long, là il arrive juste au niveau de mon manteau sans dépasser et c'est amplement suffisant) ! Et au niveau des bras, c'est clairement plus lâche (bon ce n'est pas cata, mais les poignets ne sont plus ajustés par exemple, donc si je devais le refaire avec cette laine, je ferais une taille en-dessous pour les manches et un chouilla moins long pour le corps).
Mais mis à part ces points de détail, j'adore mon gilet noir, et je le porte tout le temps depuis qu'il est terminé car, en bon basique qui se respecte, il va avec tout (et je ne l'ai pas encore perdu, youhou !).
Au niveau de la laine, elle bouloche un peu, je viens de le raser pour la première fois, on verra si ça revient, et à quelle fréquence.
Je suis ravie ravie ravie de mon gilet, et vous laisse avec les photos (porté avec ma Madeleine adorée bien sûr !) :

IMG_8184

IMG_8198

IMG_8203

 

 

Le joli détail du col, qui enveloppe bien le cou

 IMG_8189

 

Le côté du gilet (on voit qu'il rebascule encore un chuilla vers l'avant) et le poignet (moins ajusté comme je vous le disais)

IMG_8194

 

 

Et voici le dos, difficile à prendre en photo mais ce qu'il faut retenir, c'est que je ne lui ai pas rajouté de torsade à cet endroit)

IMG_8195

 

 

Bref un gilet fin douillet qui va avec tout, je suis conquise !

IMG_8191

Bon par contre disons qu'après 3 mois sur ce gilet en fingering, j'ai eu besoin de passer à autre chose, tricoté en plus grosses aiguilles, histoire de changer un peu et d'avoir l'impression d'avancer !

Patron : Earnest cardigan de Joji Locatelli
Laine : Baby Merino de Drops coloris noir (8 pelotes au lieu des 9 recommandées pour ma taille)
Taille : M
Prix : 27€ (dont 5,40€ de patron et 21,60€ de laine (en promo))
Difficulté : Faire attention aux torsades, augmentations et point de blé, en plus d'anticiper l'allongement de la laine au blocage

Posté par Juls44 à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,