Les couturages de Jul's

20 mars 2017

Chemisette à toucans et jupette à pressions

Hello hello !

Aujourd’hui dans la catégorie #jesuisàlabourre, je vous présente (enfin) mon projet de février pour le défi de Clo Piano "je couds ma garde-robe capsule". Promis je serai moins en retard pour mon projet de mars (il est déjà bien avancé pour ceux qui me suivent sur Instagram).

Alors oui initialement j’avais prévu une Mélilot, jusque-là pas de surprises, sauf que j’avais prévu de la faire en soie. Mais ayant été dépassée par le temps ce mois-ci, je me suis retrouvée à couper mon projet dimanche 26 février, hum hum... Donc avec aussi peu de temps disponible je me voyais peu coudre de la soie. Qu’à cela ne tienne, j’avais un petit coupon de 1m50 de polyester imprimé toucans déniché chez Sacrés Coupons grâce à Jesuisunbertrand (encore merci pour l’info Laura !), qui convenait parfaitement à Mélilot.

Pour rappel, j’avais déjà réalisé une toile de Mélilot (avec une manche courte et une manche longue, histoire de tout vérifier d’un coup) et deux versions à manches courtes. Autant vous dire que j’ai donc coupé mon tissu sans scrupules, puisque mes modifications avaient déjà été validées (je vous renvoie ici et si vous voulez les lire en détail).

Du coup, j’avais déjà bien avancé en deux petites soirées dessus, mais j’ai préféré attendre le vendredi pour la finir proprement sans me stresser. En soi, pas de difficulté particulière au niveau du montage, mais le tissu en lui-même m’a donné un peu de fil à retordre. C’est un polyester assez épais donc autant vous dire que le fer et lui n’ont pas été copains, j’ai dû batailler pour ouvrir mes coutures correctement. Et au niveau du poids, je pense que c’est juste limite, un tissu plus lourd ne conviendrait pas à cette chemise.

Et puis quitte à vous présenter mon projet de février, j’ai la petite jupe qui va bien avec à vous montrer, à savoir ma jupe patronnée aux cours municipaux pour adultes (CMA) de la mairie de Paris. Depuis octobre il s’agissait de patronner sa propre jupe de base, puis de la transformer en un des deux modèles proposés par Olga (ma prof). J’ai donc choisi la jupe trapèze (qui se rapproche un peu de la jupe Rosari de Pauline et Alice). Une des obligations de la jupe était de lui ajouter des poches. N'étant pas hypra fan des poches plaquées, et n'ayant pas envie de faire des poches dans la couture, j'ai choisi de rajouter à ma jupe deux poches passepoilées inspirées du pantalon Safran.

J’avais tout d’abord patronné une jupe trapèze taille basse, mais après essai de ma toile, je n’étais vraiment pas convaincue. Cela me tassait trop, et la jupe avait tendance à tourner. J’ai donc modifié mon patron pour en faire une taille haute, plus seyante à mon goût. J’ai également raboté le trapèze initial, que je trouvais trop prononcé.

Niveau tissu, j’ai choisi pour cette jupette une suédine provenant du Marché Saint Pierre (comme quoi parfois j’y retourne). Les passepoils en cuir proviennent du bac à chutes de cuir de Sacrés Coupons, une mine pour avoir de petits bouts de cuir à peu cher !

Niveau réalisation, il a fallu faire attention au cuir et à la suédine qui sont (comme le dit si bien Artesane) des tissus qui fâchent. Autant la suédine se laisse épingler sans soucis, autant le cuir c’est une autre histoire. Pour cela, j’ai utilisé des épingles à cheveux (elles ne me servent plus qu’à ça depuis que j’ai les cheveux courts) et c’était parfait ! Les aiguilles machine spécial cuir étaient elles aussi de sortie, et du coup tout s’est bien passé.

J’ai voulu suivre le montage de la ceinture préconisé par ma prof, et, je vous le dis : mauvaise idée ! Il y avait un peu trop d’embu que j’ai eu bien du mal à résorber. La prochaine fois, je la monterai à ma façon ! Sinon le montage s’est bien passé, sans souci majeur. J’ai posé des pressions noirs pour rappeler les empiècements et j’aime beaucoup.

Seulement voilà, une fois portée, et bien je la trouvais encore bien trop ample ! Je n’avais pas fait attention à cela sur ma toile qui restait un tissu assez peu épais, mais là sur de la suédine une peu rigide, l’effet parachute était bien visible. Je dirais même que ça donnais un petit effet derviche tourneur (ou futuriste au choix !). Et c’est dommage car hormis ça elle me plaisait beaucoup ! Du coup je pensais la refaire (oui oui) en modifiant pas mal l’ampleur. Mais Olga m'a convaincue que la raboter seulement pourrait marcher, et elle a eu raison (et c'est tant mieux, car ce n'est tout de même pas super gratifiant de faire deux fois le même projet, avec le même tissu, à 2/3 détails près. Au final, j'ai raboté la jupe à partir de sous les poches, pour en faire quasi une jupe droite (j'ai quand même raboté plus de 20cm !). C'est dommage, je n'ai pas pris de photos de la chose avant rabotage, j'aurais bien voulu vous monter cette horreur. mais au final je vous présente une jupe bien rabotée, mais que je peux porter au quotidien, et qui va très bien avec ma chemise toucans !

Et sur ce, voici donc les photos. A titre personnel, je trouve que les deux font la paire !

IMG_5219

IMG_5221

IMG_5233

IMG_5238

IMG_5240

 

Détail du col : je n'étais initialement pas convaincue par le col rond, j'avais réalisé un col rond et un col pointu pour comparer, et je me suis finalement prise au côté doux du col rond, j'aime beaucoup !

IMG_5241

 

Mon tissu étant assez lourd mais fuyant, j'ai réalisé des plaquettes de manches carrées au lieu de pointues.

IMG_5266

 

Je suis assez satisfaite de mon ourlet, mais il faut effectivement partir du bas en remontant pour éviter de créer des décalages en bas.

IMG_5270

Et le dos ! J'adore cet arrondi qui permet de porter une chemise soit blousée dans un pantalon ou une jupe, soit à l'extérieur, de manière plus décontractée.

IMG_5242

 

Et voilà la jupette ! Pour réduire l'ampleur j'ai rogné sur le trapèze mais aussi en longueur. On est juste limite niveau longueur, mais ça passera pour les beaux jours et avec un collant en hiver.

IMG_5249

Le détail de ma poche que j'adore ! Bon comme j'ai dû rogner dans le trapèze, on dira qu'elles sont juste décoratives. Merci Deer and Doe pour l'inspiration !

IMG_5252

 

Et ce qu'adore mon amoureux, on peut "écrire" sur la suédine :)

 

Comme je le disais plus haut, je trouve que ce tissu est juste limite niveau épaisseur pour Mélilot, et j’ai déjà en tête une prochaine version en tencel. Et moi qui n'étais pas certaine d'apprécier une jupe quelque peu trapèze, au final, je l'adore, comme quoi !

Evidemment première jupe patronnée, mais ce ne sera pas la dernière ! J'ai déjà plein d'autres idées, ce qui me manque, c'est le temps !

 


Patron : Chemise Mélilot de Deer and Doe

Tissu : Polyester toucans de chez Sacrés Coupons

Coût : 19€ (dont 5€ de patron (3e réalisation, je commence à le rentabiliser ce patron !), 13€ de tissu, boutons récupérés sur une chemise de monsieur et 1€ de fil)

Technique : Monter une chemise, faire un SBA (détaillé sur mon précédent article au sujet de Mélilot)


 Patron : Jupe patronnée par mes soins au Cours Municipaux pour Adultes

Tissu : Suédine bleu-gris du Marché Saint Pierre, chutes de cuir de chez Sacrés Coupons

Coût : 13,50€ (dont 7,5€ de tissu, 2€ de chutes de cuir, 3€ de pressions et 1€ de fil)

Technique : Patronner un vêtement à sa morphologie (et il y a encore un peu de boulot), coudre du cuir


08 mars 2017

Myrcella et Safran, mon combo gagnant !

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui je vais vous présenter mon look coup de cœur de la fin d’année dernière. C’est drôle car ce sont deux patrons sur lesquels j’ai longuement hésité avant de me lancer.

Myrcella tout d’abord. Je connaissais ce patron mais ça n’avait jamais fait tilt jusqu’à ce que ma copine Marie-Laure la réalise. Et là, déclic : canonissime ! Vous pouvez aller voir sa réalisation sur Instagram ici. Et là, je réalise qu’il me FAUT une telle chemise (si si je vous jure !). Loose et avec des manche chauve-souris, clairement une pièce que je n’avais pas dans mon dressing. Malgré un échec avec un patron loose (le Hemlock tee, non blogué), j’étais prête à retenter l’expérience, avec succès cette fois !

A mon passage au CSF le vendredi, j’avais repéré la superbe viscose Dark Bloom de Wear Lemonade, mais en toute honnêteté, je la trouvais un peu chère. Donc, j’ai laissé tomber. Et je m’en suis mordu les doigts !!! Le samedi je voyais déjà cette viscose en Myrcella et j’étais au comble du désespoir (bon peut-être pas jusque-là mais bref, j’avais des regrets). Heureusement j’ai de chouettes copines et Marie-Laure (encore une fois !) allait au salon le dimanche. Après deux échanges de textos, elle m’a pris mon précieux coupon (je la garde cette copine de la mort qui tue 😊) et quelques jours après, je l’avais entre les mains. Et il n’y a pas à dire, j’étais RA-VIE ! Pas de remords, juste un plaisir immense à toucher cette viscose ultra douce ! Autant vous dire que c’est le premier tissu achet au CSF que j’ai coupé !

Je n’ai pas réalisé de grosses modifications à la chemise en elle-même : j’ai seulement coupé le col en pointe au lieu de faire un col rond. Etant donné que la chemise était très loose (et que j’ai pu essayer la version de Marie Laure avant de couper la mienne), j’ai coupé un 36 et c’était parfait !

Cette viscose est un bonheur à travailler : elle est douce, non transparente, elle ne glisse pas, et ne froisse presque pas. Un tissu en or somme toute !

La réalisation se fait bien, par contre, malgré le peu de pièces, je ne recommanderais pas cette chemise pour une première réalisation, car les explications de Géraldine sont un peu succinctes. Par exemple, aucun problème si l’on sait monter une chemise sans regarder les instructions, mais si on les suit pas à pas et bien elle ne mentionne à aucun moment de coudre le devant au dos, hormis par les épaules. Bon je suppose que tout le monde s’en serait rendu compte mais c’est tout de même étrange. De mon côté, comme je n’en étais pas à ma première chemise, c’est passé tout seul !

Pour Safran, idem, ce n’était pas une évidence de prime abord, et vous pouvez lire pourquoi ici. Mais étant complètement convaincue par ma première réalisation, j’ai réitéré directement avec une gabardine de polyester kaki, achetée chez Mondial Tissus l’hiver dernier. Pour mon avis détaillé sur le patron, je vous laisse aller voir mon précédent article, mais autant vous dire que je l’adore ! Il est plus fitté que le précédent, peut-être dû au fait que le tissu soit plus fin (et un chouilla moins élastique) mais je le trouve parfait ainsi.

Et donc après le look facile à vivre de tous les jours, voici mon look de tous les jours au bureau. Autant vous dire qu’il me faut plein de nouvelles Myrcella (pour moi c’est un patron qui gagne à être connu !) et plein de nouveaux Safran (mais ça c’est déjà bien parti).

Je vous laisse avec les photos, prises sous le pont de la Concorde.

IMG_4583

IMG_4593

IMG_4575

J'adore ces manches chauve-souris !

IMG_4598

IMG_4600

Le col modifié. On voit que les boutons sont un peu petits par rapport à la taille de la patte de boutonnage.

IMG_4601

IMG_4602

 

Et place aux détails de Safran !

IMG_4603

Les poches passepoilées

IMG_4605

Allez les photos de mes fesses, c'est cadeau ! Il y a un petit décalage au niveau des poches mais rien de bien cata

IMG_4609

Je me suis payé le luxe des poches en Liberty, j'adore !

IMG_4611

IMG_4621

IMG_4639

J'aime aussi beaucoup le rendu quand la chemise est rentrée dans le pantalon

IMG_4642

 

Avec le recul, je trouve toujours Safran parfait, mais j’apporterai quelques modifications à ma prochaine version de Myrcella : mon col est un chouilla trop pointu à mon goût (mais on ne le voit pas trop car l’imprimé est assez chargé), la patte de boutonnage est un peu grosse (je la réduirai d’un centimètre) et je rallongerai un peu l’ensemble pour le porter blousant (car là ça fonctionne mais parfois la chemise sort du pantalon sur les côtés).

Mais à part ces petites modifications, ce look reste mon coup de cœur de fin 2016.

Et vous, avez-vous des looks fétiches ? Des associations de patron gagnantes ?

 


 

Patron : Chemise Myrcella de République du Chiffon

Tissu : Viscose Dark Bloom de chez Wear Lemonade

Coût : 45€ (dont 15€ de patron, 27€ de tissu, 2€ de boutons et 1€ de fil), un peu chère mais je l'adore !

Technique : Monter une chemise

 


 

Patron : Pantalon Safran de Deer and Doe

Tissu : Gabardine de polyester kaki de chez Mondial Tissus

Coût : 21,99€ (dont 7€ de patron (2e réalisation), 12,99€ de tissu, 1€ de bouton et 1€ de fil

Technique : Coudre un pantalon en l’adaptant à sa morphologie, mais maintenant c’est acquis !

 

26 février 2017

Confortable en Safran

Aujourd’hui je vous présente la tenue hypra confortable et sans prise de tête : l’association du sweat Le Confortable et du pantalon Safran.

Vous aviez déjà vu ma première version du Confortable ici, et je l’avais pas mal modifiée étant donné que j’avais transformé les emmanchures classiques en raglan (vous pouvez retrouver le tuto sur le blog de Mia Dodo ici si ça vous intéresse). Bref, là je voulais quelque chose de plus simple, je suis donc partie sur la version classique. Toutefois, mon Confortable n’allait pas être un sweat mais un top jersey à manches longues, car je voulais utiliser le superbe jersey marinière Un Chat sur Un Fil, gagné pour les un an de Dessine-Moi un Patron (encore merci Annaig et Emilie !). Je savais que je voulais un haut marinière (un basique je n’avais pas encore dans mon armoire, shame on me je sais), et je savais que j’utiliserai le patron du Confortable. Toutefois, j’ai recoupé mon patron en taille S, histoire d’avoir un top plus ajusté. Etant donné que ce jersey est fin, c’était mieux ainsi sous peine d’obtenir quelque chose d’extra loose si je coupais tout en M.

Comme tout bon basique, AUCUNE difficulté à la réalisation. Encore une fois le plus long a été de surjeter à la MAC (je vais me l’offrir cette surjeteuse je vous le dit !). J’ai tout bien bâti (merci Céline pour le conseil) afin d’avoir de beaux raccords. J’avais aussi découpé mon patron à plat et non au pli afin d’avoir quelque chose de droit et raccord. Mais comme j’aime bien les petits détails qui font la différence, j’ai décidé de rajouter de fausses pattes de boutonnage aux manches. Alors OK c’est joli, c’est raccord, MAIS vouloir les rajouter une fois les manches montées, c’est pas l’idée du siècle ! C’est même un calvaire ! Note à moi-même pour la prochaine fois : les monter à plat !

J’ai également voulu rajouter du passepoil doré à l’encolure. Autre fausse bonne idée, le passepoil effet métal, si ce n’est pas recouvert de tissu par-dessous, ça gratte ! Et pour faire de jolis raccords aux épaules alors que tout le reste est cousu, ben c’est pas gagné. Donc j’ai tout décousu, j’ai recoupé un peu l’encolure, un bon coup de surjet, un ourlet tout bête et c’était terminé ! Comme quoi à des moments il vaut mieux rester simple !

Pour Safran, ça a été une longue histoire de « je t’aime, moi non plus ». A sa sortie, je me suis dit, non pas possible, bien trop moulant, trop taille haute, pas pour moi. Affaire classée. Et bien non ! Pas si vite. Car en voyant fleurir les jolies versions sur les blogs et Instagram (et notamment celles de Julie d’Atelier Svila ici et ) j’ai commencé à changer mon fusil d’épaule. Car après tout je porte régulièrement des slims et mes pantalons fétiches restent les jeans Cimarron (slim, grand choix de couleurs) même si les couleurs ne tiennent pas toujours très bien dans le temps (à mon grand désarroi !).

Du coup, comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je me suis lancée. J’avais en stock deux coupons de gabardine élasthane, initialement prévues pour des Aime comme Même pas Peur (qui du coup se sont transformés en Safran, oups), donc aucune raison d’attendre davantage. J’ai décidé de ne pas faire de toile, et plutôt de bâtir mon pantalon afin l’ajuster comme je le voulais. En toute honnêteté, c’était un petit bonheur à coudre. J’ai adoré les poches passepoilées, qui font tout le charme de ce modèle. Et après quelques ajustements au niveau des jambes, c’était parfait ! Bizarrement, malgré le fait que je sois grande (1m77 pour vous faire une idée), je n’ai rallongé le pantalon que de 3cm, et c‘était parfait ! Je n’ai pas entoilé les pièces de la ceinture pour plus de confort, et j’ai utilisé mes chutes de Bye Bye Birdie pour les poches.

Bref je suis uuuuuuuuultra satisfaite de ce patron, et je suis bien contente d’avoir changé d’avis ! Je peux lâcher mes pantalons Cimarron et me faire une brassée de Safran à la place. Depuis j’ai déjà réalisé deux versions supplémentaires que vous verrez prochainement, et autant vous dire que je pense déjà à des versions plus colorées (bleu canard et rouge cerise ou bordeaux) donc si jamais vous voyez passer des tissus de ce genre, vous savez qui prévenir !

Les photos ont été prises sur les quais de Seine, aux abords de la Boudeuse, qui allait bien avec ma marinière. Autant vous dire que je suis ravie de ce look, facile à vivre et facile à porter.

IMG_4924

IMG_4959

IMG_4963

Vous reconnaîtrez évidemment mes boutons préférés de chez Fil 2000

IMG_4968

Comme je vous disais, j'ai bossé mes raccords !

IMG_4973

 

IMG_4979

 

Je vous montre tout de même mes fesses, pour les poches plaquées

IMG_4983

IMG_5011

Les poches, toujours un endroit facile où caser des chutes !

 

IMG_4947

IMG_4954

IMG_5017

 

Toujours est-il qu'il faisait sacrément froid ce jour-là, j'étais contente de retrouver mon manteau et mon écharpe !

 

Et vous ? Quels sont vos patrons chouchous pour des looks faciles à vivre ?

 


Patron : Sweat Le Confortable de MLM patrons

Tissu : Jersey marinière lurex bleu marine d’Un Chat Sur Un Fil

Coût : 31,80€ (dont 2€ de patron (2e réalisation), 27€ de tissu (bien qu’offert dans mon cas), 1,80€ de boutons et 1€ de fil)

Technique : Coudre des pattes polo sur les manches et gérer les raccords

 


 

Patron : Pantalon Safran de Deer and Doe

Tissu : Gabardine café au lait de chez Motif Personnel

Coût : 35,60€ (dont 14€ de patron, 19,60€ de tissu, 1€ de bouton et 1€ de fil)

Technique : Ajuster un pantalon à sa morphologie, et ça roule tout seul !

 

Posté par Juls44 à 17:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 février 2017

Sweet Forget Me Not

Forget me Not, c'est le genre de robe que l'on oublie pas ! 

C'est l'un des premiers patrons de la jeune marque de Caroline : Slow Sunday Paris (mais ça vous le savez déjà). Lors de sa sortie, j'ai trouvé la robe très belle, mais je n'étais convaincue ni par les manches tulipes, ni par les petites manches froncées. J'avais dans l'idée d'exploiter ce patron mais plutôt avec des manches longues (initialement j'avais prévu d'utiliser le tutoriel de Louis Antoinette Paris afin de créer lesdites manches). J'ai eu la chance de gagner ce joli patron pour les un an de Jolis Tissus et Compagnie (une bien chouette boutique de Saint Germain en Laye, où j'étais allée chercher la double gaze Kokka de ma chemise Mélilot). Cependant, la robe n'a pas été immédiatement été coupée et cousue. Aussi après quelques semaines, lorsque j'ai appris que Caroline travaillait sur des manches longues pour cette robe, c'était hourra ! J'ai donc patienté encore un peu afin d'avoir les manches prêtes à l'emploi (mais un jour je testerai le tuto de LAP !).

Concernant le choix du tissu, il s'est trouvé que The Sweet Mercerie soldait une bonne partie de ses tissus pour cause de déménagement, la bonne affaire ! J'ai donc jeté mon dévolu sur une étamine de pashmina 100%% viscose (il en reste si ça vous intéresse) et je ne le regrette pas : 1) le prix est super abordable et 2) il est d'une douceur !!!

En novembre, j'ai donc pu enfin m'attaquer à cette jolie robe. Etant donné qu'il s'agissait du premier patron Slow Sunday Paris que j'avais entre les mains, j'ai fait une toile. Et bien m'en a pris !!! Pas que la robe tombe mal mais disons qu'il m'a fallu l'adapter à ma morphologie et à ce que j'avais en tête. Parce qu'il faut dire ce qui est, malgré le fait qu'elles soient pourvues de pinces, les manches sont larges (voire très larges).

 

Voici les modifications que j'ai faites (si jamais ça peut vous aider, pour info j'ai coupé un 38 et je mesure 1m77) :

- J'ai enlevé 1 cm sur le côté du patron (soit -4cm en tout)

- J'ai creusé l'encolure devant de 5cm

- J'ai rallongé la jupe de 5cm et les manches de 2cm

- J'ai descendu les pinces de manches de 3cm

- J'ai enlevé 2,5cm de chaque côté des manches à partir de 4cm sous l'emmanchure et (ce qui fait -5cm au total tout de même) et seulement 1,5cm au niveau des poignets

- Et enfin étant donné que les emmanchures m'avaient l'air juste sur ma toile, j'ai cousu les manches au corps avec une marge de 0,5cm seulement (au lieu des 1cm initialement prévus)

 

Pour être tout à fait honnête, effectivement ça m'a demandé pas mal de boulot mais en contrepartie la robe obtenue correspond exactement à ce que j'avais en tête. Et ça s'est une victoire ! 

Au niveau de la réalisation, pas de difficulité particulière, à part le fait d'être méticuleuse lors du fronçage et de l'assemblage. Comme toutes celles qui ont posé du passepoil, j'ai modifié l'ordre de montage de la robe. Pour changer de mes passepoils habituels (doré et bronze dénoncez-vous !), j'ai choisi du passepoil noir glitter. Et c'est canon ! Les empiècements sont mis en valeur sans que ce soit trop voyant, j'adore !

Voici donc les photos de ma jolie Forget Me Not. J'espère qu'elle vous plaira autant qu'à moi !

En plus elle ressemble à la robe Jason de Sézane (et oui encore Sézane !), que demande le peuple ?! Les photos ont été prises sur les colonnes de Buren. Parisienne depuis 6 ans, je n'y avais encore jamais mis les pieds...

IMG_4797

Vous pouvez aperçevoir le décolleté légèrement plus ouvert que sur le patron d'origine

IMG_4810

Les manches sont bien ajustées comme je le voulais

IMG_4812

J'adore ces fronces sur le côté !

IMG_4814

IMG_4817

IMG_4831

 

Je suis très satisfaite de ma robe ! Pas certaine de la refaire dans l'immédiat mais peut être que je me laisserai tenter par une nouvelle version à l'automne prochain car je ne vois pas ce patron en robe d'été sur moi. Affaire à suivre !

 


Patron : Robe Forget Me Not de Slow Sunday Paris

Tissu : Etamine pashmina 100% viscose de The Sweet Mercerie

Coût : 31,90€ (dont 13€ de tissu, 15,90€ de patron, 2€ de passepoil et 1€ de fil), et ça rentre dans mon budget comparée à la version de Sézane !

Technique : Etre méticuleuse lors de la pose du passepoil, et adapter les manches afin d'avoir le rendu espéré

Posté par Juls44 à 21:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 février 2017

Oh Lora !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un classique de la blogosphère ! Pas du genre couture originale non, plutôt le côté simple et efficace, qui fait son petit effet. Il s’agit de la robe Lora de La Maison Victor.

J’ai déjà cousu plusieurs fois du La Maison Victor, et chez moi, ça a tendance à foirer une fois sur deux ! Vous avez déjà pu voir sur le blog mon interprétation du top Tilda, par contre ce que vous n’avez pas vu, c’est mon top Leila. Récemment j’ai aussi fait une robe Elisa, qui s’est avéré être un échec… Peut-être qu’un jour je rédigerai un article sur mes ratés, même s'il y en a de moins en moins (et heureusement !). Bref ! Tout ça pour vous dire que même si j’aime beaucoup les modèles de LMV, avec moi c’est quitte ou double !

Quand j’ai vu Lora, pour être tout à fait honnête, mon cœur n’a pas fait boum ! Le modèle de présentation est noir, donc on ne voit strictement RIEN ! Et la robe est trop longue à mon goût ce qui mémérise le tout (merci Christina pour le vocabulaire fashion !).

Mais en voyant fleurir sur la toile la superbe version de L’Atelier d’Alicia, ainsi que les versions de La Petite Sœur, je me suis rendue compte qu’en fait cette robe, elle avait du potentiel !

Ayant déjà le magazine en ma possession, je n’avais pas d’excuse. J’ai trouvé le tissu à un moment où je ne le cherchais pas, dans le bas des tissus à 5€ des Coupons de Saint Pierre. 3 mètres de jersey milano à 5€, c’était juste parfaitement ce dont j’avais besoin !

N’ayant pas (encore) de surjeteuse, j’ai tout surfilé à la MAC avec mon pied spécial surjet. C’est presque aussi joli qu’à la surjeteuse mais on ne va pas se mentir, c’est LOOOONG ! C’est ce qui m’a pris le plus de temps dans la réalisation je crois. Autant vous dire que ladite surjeteuse risque de bientôt faire irruption dans ma vie !

En soi la robe se réalise facilement, je n’ai pas rencontré de difficulté particulière. Ayant 3 mètres de tissu disponible, j’ai préféré réaliser rapidement une toile du corsage (je me suis faite avoir avant, il fallait conjurer le sort !). Tout était correct, sauf les manches : je trouvais que l’embu était assez important ce qui donnait un effet très ballon au niveau des têtes de manches, que je trouvais moins esthétique. J’ai donc décidé de raboter un peu cette partie. J'ai aussi décidé de zapper la fermeture éclair au dos, et c’est tout !

Le reste du montage se fait tout seul (ou presque), je n’ai rien à redire sur ce patron à part que je trouve que les poches sont un peu petites, je pense que je les agrandirai pour la prochaine version. Et que j’ai été quelque peu généreuse dans mon rabotage de tête de manche, ça tire un chouilla sur les épaules, mais rien de dramatique. Cependant, vu que j’avais 3 mètres à disposition, je découdrai peut-être les manches pour y recoudre de nouvelles, moins rabotées (mais tout de même un peu plus que la version originale).

Petit bémol par rapport au choix du tissu : c’est un milano certes, mais de polyester ce qui fait qu’il est très peu épais, peu élastique, et (d’après ce que disait Clotilde du blog CloPiano) il risque donc de boulocher très vite, d’où mon hésitation à recouper les manches ! En tout cas, c’est une toile portable, et j’en suis contente. La malédiction LMV me semble levée, ouf !

Voici donc les photos, prises par Julie alias Jolies Bobines le long du canal Saint Martin (merci Julie !). Vous l’aurez compris à la vue des feuilles mortes, on était encore en automne (mais promis je vais finir par rattraper mon retard).

IMG_9458_ConvertImage

IMG_9436_ConvertImage

IMG_9475_ConvertImage

IMG_9502_ConvertImage

IMG_9505_ConvertImage

Sur cette photo vous pouvez clairement apercevoir les bouloches en formation

IMG_9536_ConvertImage

 

Au final, je l’aime bien cette petite robe, même si cette version est un peu fine, et a donc tendance à faire des plis. Du coup je compte bien m’en coudre de nouvelles versions (camel, bleu marine entre autres…) donc si vous connaissez des fournisseurs de jersey milano de qualité, n’hésitez pas à les mentionner !

 


Patron : Robe Lora de La Maison Victor N°5 (septembre/octobre 2015)

Tissu : Jersey milano vert bouteille des Coupons de Saint Pierre

Coût : 13,95€ (dont 7,95€ de magazine, 5€ de tissu et 1€ de fil), pas chère la robette !

Technique : Coudre du stretch, mais ça commence à rentrer ça !

Posté par Juls44 à 08:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 janvier 2017

L'Indispensable Sézane en France Duval !

Aujourd'hui je vous dévoile le projet de janvier sur le thème de "je couds ma garde-robe capsule". Alors oui, d'autres projets ont été cousus avant mais là lui il a une date butoir, et elle grille tous les autres projets sur le fil ! Tant pis !

Voici donc mon premier projet, et j'ai choisi de commencer par un haut en chaîne et trame (un truc facile quoi !).

Que je vous explique donc la démarche. Je m'inspire régulièrement des collections de Sézane, qui fait de très jolies choses mais pas compatibles avec mon porte-monnaie. Vous pouvez voir mon hack du top Tilda qui était mon premier vêtement Sézane like. A l'automne, j'ai réalisé ma chemise Granville, puis en décembre, c'était au tour de ma robe Forget-Me-Not, toujours inspirée de cette jolie marque (promis je vous la montre très bientôt !). Et au lancement de la collection hiver, j'avais aussi flashé sur la blouse Alexis.

blouse Alexis Sézane blouse Alexis Sézane dos

Sauf que voilà, 95€, bah oui mais non ! D'autant plus que le patron l'Indispensable de Delphine et Morissette y ressemblait plus que fortement, et que cela fisait un moment que je voulais tester les patrons de cette marque (la Brune et la Blonde y passeront certainement aussi) ! D'autre part, j'avais repéré les double gazes de France Duval Stalla juste avant le CSF et comme bon nombre de couturières, j'ai craqué ! Seulement voilà, je suis passée sur le stand de France le vendredi du CSF, et il n'y avait déjà presque plus de double gazes ! J'ai tout de même pris la version caramel, qui me faisait de l'oeil (le patron est coupé, c'est mon en-cours du moment), mais plus de version bleu canard, zut ! Du coup j'ai patiemment attendu le réassort de Janvier (comme quoi la couture ça apprend à être patiente !) et dès que les tissus étaient en ligne sur le site internet, j'ai foncé à la boutique (j'habite à 4 stations de métro, autant vous dire que la tentation est à 10 minutes de chez moi...) et hop, mon précieux était dans mon sac !

N'ayant jamais cousu de patron Delphine et Morissette, je suis forcément passée par l'étape de la toile (rapide la toile hein !). Et franchement, en coupant un 40, c'était parfait ! J'ai juste enlevé presque 30cm de fronces car sinon je ressemblais au cirque de Russie (ce qui n'était pas l'effet recherché hein !). Et j'ai pu enfin couper dans mon précieux ! Petit bémol sur ce tissu, il "tourne" un peu au lavage, ce qui fait qu'il faut décaler un chouilla pour pouvoir couper correctement dans le droit fil, un peu dommage. Et ça s'est vérifié sur mon second coupon couleur caramel, je vous ferai une photo pour vous montrer. Toutefois à part cela je suis très satisfaite du tissu : il se coupe très bien, se coud très bien, et est très agréable à porter !

Au niveau réalisation, je n'ai pas rencontré de souci, tout s'est emboîté parfaitement ! La seule modification que j'ai faite c'est de rajouter des enformes au bas des manches afin de créer des petites fentes comme sur le modèle d'inspiration. Et avec la double gaze, aucun souci pour les coutures invisibles, qui sont vraiment invisibles ! J'ai choisi de ne pas faire de patte de boutonnage au dos, c'est certes joli, mais dans mon cas je préférais rester au plus simple. Pour l'encolure, j'ai décidé de tester la finition à l'aide d'une bande de propreté plutôt qu'au biais. Moi qui suis plutôt parementure que biais, là je trouve que la bande de propreté est un bon compromis, j'en suis contente ! Au final je trouve mon modèle ressemblant, même si mes basques sont plus hautes et plus longues que sur le modèle d'origine (en même temps il fallait bien que je mette un peu ma patte !).

Et voici donc les photos, prises par le froid de canard d'il y a un peu plus d'une semaine (les fontaines étaient gelées, les canards marchaient dessus !) !

IMG_4865

IMG_4866

IMG_4868

IMG_4872

 Le petit détail de la manche...

IMG_4875

Et de la basque !

IMG_4876

Ma bande de propreté (qu'on ne voit finalement pas tant que ça, barf ça veut dire que c'est propre :))

IMG_4885

IMG_4882

 

Et voilà, une nouvelle blouse facile à porter dans mon dressing ! J'espère que je porterai tous mes projets de ma garde-robe capsule avec autant de plaisir !

En toute honnêteté je suis ravie de cette association patron/tissu et j'ai hâte de travailler à nouveau cette double gaze dans une nouvelle couleur !

Ainsi s'achève le mois de janvier (mais j'ai encore d'autres projets à vous montrer) ! Pour février je pense m'attaquer à plus complexe : si tout va bien ce sera le Kelly Anorak de Closet Case Patterns !

Et vous ? Avez-vous fini votre projet de janvier ? Quel est celui de février ?

 


Patron : L'Indispensable de Delphine et Morissette, version C

Tissu : Double gaze canard de chez France Duval Stalla

Coût : 33,20€ (dont 24€ de tissu, 8€ de patron, 0,20€ de biais et 1€ de fil), et là ça rentre dans mon budget !

Technique : Poser une bande de propreté, créer des enformes afin de créer des fentes aux manches (fastoche !)

29 janvier 2017

Chataigne et presque Sessun

Aujourd'hui, je tente de rattraper mon retard qui hum, à défaut d'augmenter stagne péniblement avec un short chataigne et mon premier pull tricoté !!!

Je ne vais pas m'étendre sur le short Chataigne, que j'ai déjà réalisé ici mais qui reste un très bon basique. Bon tout de même, lors de ma première réalisation en 2015, il y avait des choses à revoir (le surfilage, la fixation des parementures, la pose de la fermeture éclair entre autres). Et je m'étais dit que j'en réaliserai un nouveau rapidement. Bon plus d'un an après c'est chose faite ! Ma technique de couture ayant évolué depuis, je n'ai plus de reproche à lui faire à ce nouveau Chataigne. Enfin si peut être en fait. Je ne l'ai pas rallongé contrairement au dernier, et il est peut être un chouilla court. Il a été coupé dans un crêpe de laine, dont il me restait une bonne chute (j'avais déjà cousu une jupe Livie et un pantalon Fusain avec, autant vous dire qu'il fallait que je le termine ce coupon !). Etant donné que je nageais dans ma première version de Chataigne et que mon crêpe de laine était extensible, j'ai directement coupé un 36. Si j'avais eu un coupon en chaîne et trame, j'aurai coupé un 38. Bon là 36 ça passe mais c'est limite. J'ai cousu avec 1cm de marges au lieu de 1,5. Mais ça l'a fait ! 

C'est pour le pull où je suis vraiment fière ! Que je vous explique : j'ai appris à tricoter avec ma grand mère étant toute jeune, mais je ne faisais à l'époque que des vêtements pour mes poupées. Puis je me suis mise à tricoter quelques babioles mais sans grand intérêt. Et forte de toute cette expérience, je me suis mise dans l'idée (en 2005 !) de me tricoter un pull. Ouiiii, bien sûr ! Un pull tout en côtes en plus (genre 6/2). Nan mais pourquoi ?! Etais-je folle ? Bref dans toute mon inconscience, je commence par tricoter le devant, puis le dos (sans échantillon au préalable bien sûr, hum hum, tu la vois venir la cata ?). Puis avant de commencer les manches, j'essaie de voir si la taille convient : manque de bol, trop petit (ça alors ?!) ! Du coup je le fourrage dans un coin et me dis que je le reprendrai un jour... qui n'est jamais arrivé !

Je me suis donc remise au tricot en 2016, avec un snood pour mon frère dans la laine de feu mon pseudo 1er pull (au moins ça aura servi à quelque chose !) et je me suis tricotée une écharpe en me mettant au aiguilles circulaires (qui ont littéralement changé ma vie !). J'étais à nouveau prête pour un pull ! Je ne voulais pas un modèle en côtes (ah bon pourquoi ?!), mais je ne voulais pas pour autant un modèle uniquement en jersey. Oui je suis comme ça, un peu maso sur les bords, il me faut du challenge ! Du coup, je me suis tournée vers le pull presque Sessun de Clm and Co que vous pouvez retrouver ici. Quelques jetés pour une dentelle sur le devant, c'était parfait ! Pour la laine, sachant que je ne savais pas si j'allais le finir ce pull, j'ai choisi de prendre du Phildar. Il s'agit de la laine Phil Charme coloris biche : 50% acrylique et 50% mohair.

Au final, ça se tricote très bien, j'ai juste enlevé 10 mailles au devant et au dos. La dentelle se tricote bien et se mémorise bien mais il faut être attentif : j'ai dû défaire 2/3 fois avant de tout refaire comme il faut ! Pour les manches, ça a été rigolo ! J'ai commencé par suivre les instructions à la lettre, en me doutant que ça allait être grand. Mais j'ai préféré la tricoter jusqu'au bout afin de me rendre compte des modifications à effectuer. Et effectivement c'était trop grand ! Une fois tricotée et montée au corps, c'était trop large et trop long ! J'ai donc détricoté toute ma manche pour recommencer avec 10 mailles de moins, et 2/3cm de moins en longueur (pourtant j'ai les bras longs !). La nouvelle manche étant parfaite, j'ai pu tricoter la seconde. Mais du coup j'ai tricoté l'équivalent de 3 manches ! Mon encolure aurait pu être mieux assemblée, mais pour une première, je suis ravie !

J'ai donc ensuite bloqué tout séparément, puis cousu mes différentes parties de pull : on va pas se mentir, c'est relou ! J'ai galéré pour faire des coutures invisibles (qui le sont plus ou moins selon les endroits, mais on s'en fout, c'est sous les bras !), et j'étais bien contente d'en finir tout de même ! Puis je suis passée à l'essayage final. Résultat, c'est top mais... ça gratouille ! J'ai donc investi dans un haut couleur chair pour mettre dessous, car sinon ce n'était tout bonnement pas possible. Mais j'ai un pull, qui me plaît, et qui reste portable avec un haut dessous. Mais il tient sacrément chaud du coup ! 

Bref J'AI FINI MON PREMIER PULL ! Et pour moi c'est une grande victoire ! Je suis ravie de cette première expérience et je compte réitérer l'expérience très bientôt !

Et voici donc les photos de l'ensemble, prises le long du canal Saint Martin avec Jolies Bobines (merci Julie !).

IMG_9255

IMG_9263

IMG_9286

IMG_9290

Le détail de mon encolure (vous devinez mon tee-shirt à manches longues dessous).

IMG_9292

Et voilà la dentelle, perso je suis fan !

IMG_9296

Mes coutures, plus ou moins invisibles.

IMG_9297

Sur les bras c'est mieux !

IMG_9298

Les coutures des manches 

IMG_9301

IMG_9311

Et voici mon Chataigne !

IMG_9312

IMG_9324

 J'en ai profité pour utiliser les chutes de ma robe Melinda (à bas les chutes !)

IMG_9327

IMG_9372

  Voilà donc mon expression de joie à l'idée d'avoir réalisé mon défi du premier pull !!!

 

Je suis ravie ! Et je compte bien continuer le tricot, ça pour sûr !

 


Patron : Short Chataigne de Deer and Doe

Tissu : Crêpe de laine taupe de chez Cousette, doublure en chutes de viscose de La Droguerie

Coût : 16€ (dont environ 6€ de tissu, 7€ de patron (2e réalisation), 1€ de fermeture éclair, 1€ de passepoil et 1€ de fil)

Technique : Rien, tout roule tout seul !

 


Patron : Pull presque Sessun de Clm and Co

Laine : Phil Charme coloris biche de chez Phildar

Coût : 35,7€ (soit 6 pelotes de laine à 5,95€ la pelote)

Technique : Tricoter un pull (déjà !), tricoter de la dentelle en faisant bien attention au motif et ajuster un peu le patron à mes mesures

Posté par Juls44 à 23:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 janvier 2017

Liebser award

Aujourd'hui petit intermède entre deux cousettes pour répondre au bungalow, qui m'a nommée au Liebster award. Il s'agit d'une cette chaine de nomination de blogs qui consiste à répondre à une série de questions sur soi, afin d'en apprendre davantage sur la personne nommée. Un mois après avoir éténominée, je me prête au jeu !

Liebser award

 

 

Voici les régles :

1) Écrire 11 choses sur soi

2) Répondre aux 11 questions de la personne qui nous a nominé

3) Nommer à son tour 11 autres blogs et leur poser 11 questions

4) Informer la personne qui nous a nominée que la tâche est réalisée

 

C'est parti !

 

11 choses sur moi

  • J'ai commencé à coudre dès toute petite (10-12 ans), sans avoir de couturières dans la famille (ma mère ne sais pas repriser les chaussettes c'est vous dire ! Bon perso je les jette et j'en rachète hein). Je cousais à la main les vêtements de mes poupées dans des échantillons de tissus ou de vieux maillots de bains.
  • J'ai passé 7 mois au chômage en 2016 et ça m'a laissé le temps d'apprendre l'italien. Je suis ravie de cette initiative même si maintenant j'ai envie d'y partir plus régulièrement en week-ends/vacances pour pratiquer.
  • J'ai acheté ma première machine à coudre à 16 ans, sur eBay. C'était une MAC avec seulement le point droit ! Comme quoi ! Elle a quand même tenu deux ans, même si je n'en avais pas l'usage intensif que j'ai maintenant. 
  • J'ai appris à tricoter vers 12/13 ans, et là, contrairement à la couture, j'ai appris avec ma grand-mère. J'ai aussi tricoté pour mes poupées, mais j'ai seulement commencé à tricoter pour moi en 2016 (on exclut le pull avorté de 2005 huhu...).
  • Je suis gaga de mon chat ! C'est une petite loutre d'amour et même si parfois elle s'exprime avec de la verve, je l'adore !
  • J'adore cuisiner, et à la maison, il arrive fréquemment qu'on se fasse "péter le bide", même si on se soigne depuis quelques années. On est des becs salés et on assume !
  • Je suis une grande amatrice de vin. Etant née dans les côtes du Rhône, on pourrait presque supposer que j'en ai eu dès le biberon. Du coup disons que la cave est pleine et que je n'hésite jamais à ouvrir une bonne bouteille.
  • Je travaille en cosmétique, plutôt dans les ingrédients naturels, à l'interface entre la recherche & développement et le marketing. Un boulot passionnant et qui me permet là encore d'être créative !
  • J'ai beaucoup déménagé ces dernières années pour le boulot, donc je cherche à me poser davantage. Par contre je ne sais toujours pas si je compte rester sur Paris sur les 5 prochaines années, où si l'on décide de bouger pour poser nos valises ailleurs en France (là où il fait moins gris par exemple !).
  • J'adore faire des listes ! Mais j'imagine que vous l'aurez remarqué ! Lister mes futures réalisations, faire des programmes de révisions, un planning de journée. J'adore le fait de rayer quelque chose de la liste et de se dire que l'on a fait quelque chose.
  • Enfin j'ai décidé cette année de passer mon CAP couture ! Et j'espère bien l'avoir !

 

Les réponses aux questions du bungalow

1) Raconte-nous tes premiers pas en couture

Comme dit plus haut, j'ai commencé par coudre à la main des vêtements pour mes poupées à partir d'échantillons de tissus et de vieux maillots de bains (roses à pois les maillots de bain, un régal pour les yeux !). J'adorais aussi laver les vêtements au Génie (vous savez cette lessive liquide, perso j'adore cette odeur) et repasser. Comme quoi, ça peut venir de loin ! Le reste de l'histoire, vous l'avez eu au-dessus !

 

2) Parle-nous un peu de ton stock de tissu (oui oui oui)

Hum hum. Je ne pense pas avoir un stock indécent, mais cousant depuis un bon paquet de temps, j'ai eu le temps de cumuler. Et disons que le Toto au poids de Nantes m'a vue passer une paire de fois ! Et pourtant j'aurais pu m'abstenir d'en acheter certains, parce que bon, hein, mes goûts de l'époque, ils étaient parfois un peu douteux ! Bref maintenant j'essaie de faire des associations patrons en stock / tissu en stock afin d'écouler ceux qui ont été choisis avec goût !

 

3) Ta plus belle réalisation couture, c’est quoi ?

Ce n'est pas forcément la réalisation qui est la mieux finie, mais c'est la robe que j'ai dessinée et cousue pour le mariage de ma maman. J'étais ravie que la robe finale corresponde à ce qui était dans ma tête !

 

4) Ta plus grande maladresse couture (histoire drôle attendue plutôt que triste, hein !)

M'être cousu le doigt ! Je ne suis pas méga maladroite en général mais j'ai des réflexes bêtes ! Et du coup quand un bout de tissu va sous le pied de biche alors qu'il n'aurait pas dû, au lieu d'arrêter de coudre, d'enlever mon tissu et de passer 30 secondes à découdre au découd-vite, et bien j'ai le réflexe de mettre ma main sans avoir enlevé le pied de la pédale ! Et du coup l'aiguille se plante dans le bout de mon doigt ! Rassurez-vous, ce n'est que dans la partie la plus externe, et pas profond donc ça ne fait pas mal mais c'est drôle d'avoir du fil à même la peau ! Et ça m'est arrivé deux fois ! Comme quoi, sur les machines industrielles, ils ont un protège doigt, et je comprend pourquoi !!!

 

5) Comment est ce que tu choisis tes tissus : pour un projet, avec un coup de cœur, au moins cher ?

Souvent pour un projet défini, mais je m'autorise quelques coups de coeur, parce que bon, la raison n'a pas toujours le dernier mot !

 

6) Quel est le vêtement favori dans ton dressing (toutes pièces confondues) ?

Oulà ! Dur ! Je dirais ma blouse Camas de Thread Theory car je trouve que l'association patron / tissu est parfaite, et qu'elle va avec tout ! Promis je la blogue bientôt ! 

 

7) Le vendredi soir parfait, c’est quoi pour toi ?

Des copains, une planche de fromages/charcuterie, des cornichons (j'adore les cornichons !) et un bon verre de vin !

 

8) Le dernier film génial que tu as vu, c’était lequel ?

Alors c'est pas un film très récent mais j'ai adoré "Le prestige" ! Je me suis vraiment prise dans l'intrigue du film et j'ai adoré me prendre une claque à la fin ! C'est le genre de film qui ne fait cet effet là que la première fois qu'on le regarde (genre Inside Man ou encore Je vais bien ne t'en fais pas) et moi j'adore !

 

9) A quel animal est ce que tu t’identifies le plus (licorne, hamster, kangourou, perroquet…) et pourquoi?

Incontestablement à un oiseau, donc tu proposes le perroquet, va pour le perroquet ! J'adorerais pouvoir voler, donc je pense que mon choix vient de là !

 

10) La dernière fois que tu as parlé avec un inconnu, c’était quand ? Raconte...

Oh pas plus tard que la semaine dernière, sur un salon pour le boulot. Donc ça se résume à "bonjour, voulez-vous que je vous fasse découvrir les produits ?" et au fil de la discussion, on peut finalement arriver à tout un tas de choses différentes !

 

11) Le plus beau cadeau que tu as reçu, c’était quoi ?

Pareil, dur de choisir, j'adore les surprises et même les toutes petites mais qui matchent finalement bien avec ma personnalité me font hyper plaisir, c'est la preuve que les gens autour de moi me connaissent bien ! Dernièrement c'était des places pour un ballet avec orchestre à l'opéra de Paris, offert par mon amoureux ! Ce sera pour mai, mais autant vous dire que j'ai déjà hâte !

 

Les nouvelles nominées et mes questions sont...

Voici les nouvelles personnes nommées et mes petites questions :

Mathilde au fil des heures

Atelier Makoko

Sew la jupe

Mademoiselle Bli

Je vous le donne Emile

Telle est une Estelle

Procrastination quand tu me tiens

Plumti.lab

Couture en coulisse

Born to experiment

L'atelier de Tralaline

 

 Et donc mes questions :

1) Quand et comment es-tu tombée dans la couture ?

2) Quel ton accessoire fétiche en couture et pourquoi ?

3) Quel est l'étape que tu DETESTES en couture ?

4) Ta plus belle pièce cousue, c'était quoi ?

5) Ton échec le plus mémorable en couture ?

6) Quels sont tes objectifs couture pour 2017 ?

7) As-tu d'autres passions, passe-temps ? Lesquels ?

8) Que fais-tu dans la vie ?

9) Quel est le plus beau voyage que tu aies fait ?

10) Quel est ton petit défaut ? 

11) Qu'est-ce qui fait ta plus grande fierté (pas forcément couture hein !) ?

 

Voilà ! Encore mille excuses Marcelle de ne répondre que maintenant ! Mais bon, on va dire mieux vaut tard que jamais ! Et donc pour les nommés, prenez votre temps, je ne vous en voudrai pas ;).

Posté par Juls44 à 12:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2017

La chemise de monsieur !

Et oui, 3 mois après la lui avoir offerte, il était temps que je vous en parle !

Mais en même temps, pour être tout à fait honnête avec vous, l'anniversaire de mon amoureux étant en octobre, j'avais anticipé la réalisation de ladite chemise, que j'ai commencée en... juillet dernier ! Et heureusement que j'ai commencé à ce moment-là, car pour avoir la chemise parfaite, j'ai fait non pas une ni deux mais TROIS toiles ! Oui TROIS ! En toute honnêteté je n'ai jamais fait trois toiles pour moi, mais quand je couds pour les autres, je suis toujours hyper méticuleuse, et là, pour mon amoureux, autant vous dire que je voulais que ma réalisation soit parfaite !

Monsieur étant plutôt longiline, j'ai recherché plutôt une chemise cintrée. J'ai commencé par me lancer avec la chemise pour homme et enfant de Céline Girardeau chez Lalimaya. Nous avions choisi les tissus ensemble, une popeline fil à fil de chez Stragier, et une baptiste Atelier Brunette, donc autant vous dire que je voulais valider toutes les mesures avant de couper dans ces beaux tissus. Je suis partie sur la taille L (mon amoureux fait un 39 slim dans le commerce) pour ma toile. Eeeeeet j'ai bien fait, car elle était carrément trop petite ! Mais genre impossible à fermer si c'était la version finale. Bon, je ne me laisse pas désarmer et je tente une taille au-dessus (XL quand même !). Un peu mieux, on pouvait la fermer, mais toujours un problème au niveau de la carrure épaule, ça tirait mais grave ! 

J'ai eu beau analyser toutes les étapes, contacter la créatrice pour essayer de trouver ce qui clochait, impossible, même à deux de trouver le souci, mais clairement l'esthétique n'était pas au RDV. J'ai été vraiment déçue, car même si je n'avais pas poussé les deux toiles jusqu'au bout, ça reste tout de même quelques bonnes heures de travail ! D'autant plus que j'avais vu passer sur le net des réalisations vraiment réussies de ce patron. Mais bon, parfois il faut savoir laisser tomber, pour mieux concentrer ses efforts par la suite sur un autre patron. 

Etant devenue un peu méfiante je l'avoue sur les patrons de chemise, j'ai choisi un nouveau patron, ou plutôt le livre d'un maître dans l'art de la chemise : Ryuichiro Shimazaki ! Un livre qui contient 26 patrons de chemises en tout ! Monsieur a pu donc choisir une nouvelle chemise, totalement personnalisée. Nous sommes donc partis sur la chemise numéro 5 (comme le parfum, c'était un signe !), avec un col modifié, basé sur une de ses chemises favorites, et les poignets de manches cassés. Franchement au niveau personnalisation c'est vraiment top ! 

Après ça, il a fallu décalquer le patron, et là, ça a été une autre paire de manches. En effet, les 26 patrons sont répartis sur 2 planches recto-verso seulement. Autant vous dire que pour choisir de faire telle chemise avec telle patte de boutonnage, c'est le casse-tête ! D'autant plus que les marges de couture sont différentes selon les pièces. De quoi se luxer quelques neurones ! C'est pour ça que je dirais que ce n'est pas un livre adapté aux débutants, même si il permet d'obtenir une chemise absolument nickel !

La toile était presque parfaite, nous avons seulement choisir de moins échancrer les côtés de la chemise, qui remontaient définitivement trop et ne permettaient pas de rentrer la chemise dans le chino de monsieur, du moins sur le côté. Mais cela restait minime ! Et j'ai pu enfin couper dans mes jolis tissus ! La réalisation s'est passée sans aucun souci, il m'a suffit d'être extrêmement méticuleuse, mais ça s'est bien passé. Et toujours avec l'astuce de Marcelle, le col a été posé comme sur des roulettes ! 

Ma plus belle récompense : il adoré sa chemise ! Il en était vraiment super fier et il la porte régulièrement. Autant vous dire qu'au vu du nombre d'heures passées dessus, j'en suis fière !

Et en plus de cela, monsieur a accepté de passer devant l'objectif pour vous la montrer dans les règles de l'art ! Donc la voici !

IMG_4651 

IMG_4658

IMG_4655

 

Z'avez vu il s'est même pris au jeu !!!

IMG_4659

IMG_4663

Le col, impeccable ! Marcelle vraiment tu as changé ma vie ;) 

IMG_4667

 

Vous pouvez voir les poignets fendus et la patte, où je me suis bien appliquée !

IMG_4673

IMG_4674

 

Et enfin les jolis revers avec la baptiste Atelier Brunette !

Bref, autant vous dire que c'était un sacré boulot, mais j'ai trouvé cela tellement gratifiant que je n'ai qu'une envie : recommencer ! Par contre peut-être que je testerai un autre modèle : une autre version proposée dans le livre, ou même la chemise Fairfield de Thread Theory me font de l'oeil. Je recherche aussi des tissus de chemise de type Oxford, si vous savez où en trouver, je suis preneuse. En tout cas, affaire à suivre !

Et vous ? Cousez-vous pour vos hommes ? Quels sont vos patrons fétiches ?

 


Patron : Chemise n°5 modifiée du livre de Ryuichiro Shimazaki

Tissu : Popeline fil à fil de chez Stragier et baptiste twist mustard de chez Atelier Brunette

Coût : 62,30€ (dont 19,50€ de patron, 37,80€ de tissus, 4€ de thermocollant, boutons récupérés sur une vieille chemise, et 1€ de fil). Pas donné mais pour de belles matières et un livre entier de chemises, je n'ai pas hésité !

Technique : Réaliser parfaitement une chemise en l'adaptant à une morphologie. Challenge réussi !

Posté par Juls44 à 22:10 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 janvier 2017

Quand 2017 pointe le bout de son nez...

... il ne me reste qu'à vous souhaiter plein de belles choses : bonheur, santé, amour, surprises, découvertes, inspirations, passion et création !!!

Alors oui nouvelle année mais on va tout de même commencer par un petit bilan de l'année 2016 ! 

Pour vous raconter un peu ma vie, j'ai été au chômage pendant presque la moitié de l'année, ce qui m'a permis de me plonger davantage dans la couture, et d'être très très productive ! Je ne vais pas énumérer chacune de mes créations, mais voilà ce que j'ai pu coudre cette année : 

- 25 hauts (incroyable !)

- 8 jupes

- 7 robes

- 7 shorts et pantalons

- 1 veste

Soit 48 vêtements pour moi et à cela vous pouvez rajouter 10 vêtements cousus pour les autres.

Je suis globalement TRES satisfaite de ce que j'ai cousu, car je porte ce que j'ai cousu presque tous les jours et mes créations ont fait plaisir aux personnes à qui je les ai offertes, ce qui pour moi est très gratifiant.

D'autre part, je vous renvoie à mes objectifs couture de 2016 : ils sont presque tous réalisés ! J'ai cousu un pantalon (même 5 en tout cette année, même si je ne vous les ai pas encore tous montrés, donc même plus peur !), j'ai cousu davantage de robes, j'ai cousu une chemise pour mon amoureux (au prix de 3 toiles, je vous en parle en fin de semaine !) et je me suis remise au tricot ! Plutôt positif tout ça.

Par contre je n'ai pas réalisé ni de cape ni de manteau, bien que j'aie 2 patrons de cape en ma possession (Trendy Cape de Vanessa Pouzet et Cypress Cape de Sewaholic) et 2 patrons de manteaux (Quart Coat de Pauline et Alice, dont je cherche encore le tissu idéal et Kelly Anorak de Closet Case Patterns). Je n'ai toujours pas de surjeteuse non plus mais les mois de chômage m'ont poussé à être raisonnable.

Une autre critique par rapport à ma liste de l'année dernière, c'est qu'elle était bien trop fournie et pas assez réfléchie par rapport à ma morphologie. Finalement c'est mon #2016makenine qui a été plus abouti : 6 réalisations sur 9. Peut être parce qu'il a été plus réfléchi, même s'il y a eu quelques petits changements :  

1) Le Quart Coat n'a toujours pas été réalisé, je suis encore à la recherche du tissu idéal (un lainage bleu un peu chamoiré, si jamais vous avez des suggestions)

2) Robe Melinda : OK ! 

3) Chemise Aime Comme Madame en tencel : OK mais patron changé pour la chemise Granville de Sewaholic

4) Cypress Cape : toujours pas réalisée pour cause de mauvais choix de tissu initial. Idem, je cherche toujours le bon tissu, mais au final sans trop savoir ce que je cherche

5) Emery Dress : OK !

6) Aime comme Même pas Peur : OK mais patron changé pour le Safran de Deer and Doe (pas encore blogué)

7) Ruby Dress : toujours pas réalisée, par manque de temps car j'ai déjà le tissu. Donc ce sera pour 2017

8) Plantain à col châle : OK !

9) Marinière : OK finalement je suis partie du Confortable (pas encore blogué)

Donc comme je vous le disais, ce projet a été plus réfléchi, et effectivement, les trois qui n'ont pas été réalisés le seront tout de même certainement, mais un peu plus tard.

 

Du coup, voici mes objectifs pour 2017, sachant qu'en ayant repris le boulot, je coudrai forcément moins, mais ça ne me chagrine pas plus que ça, car j'ai eu beaucoup de temps pour coudre en 2016 donc je ne suis pas frustrée :

- Passer mon CAP couture flou : c'est THE objectif de l'année ! Je couds depuis longtemps sans avoir pris de cours, j'ai maintenant envie de me challenger et de valider mes connaissances. Autant vous dire que mes cours de patronnage à la mairie de Paris me seront d'une grande aide ! 

- Etre plus régulière dans la publication de mes articles (mais comme le rythme couture va baisser, ça devrait se réguler au cours du temps)

- Coudre un jean : le pantalon était l'objectif de l'année dernière, j'augmente la difficulté cette année !

- M'essayer à la lingerie : c'est quelque chose qui me travaille depuis le milieu de l'année sans pour autant avoir sauté le pas par faute de temps. Du coup ce sera au programme de 2017.

- Coudre un manteau dans les règles de l'art : mon manteau de 2015 était un peu cousu "à l'arrache", du coup je voudrais prendre le temps de faire mieux cette année

Et ce sera déjà pas mal !

 

En mini objectifs :

- Continuer le tricot

- M'offrir une surjeteuse (héhé !)

- Et enfin prendre le temps de répondre au TAG couture du Bungalow de Marcelle (d'ici ce week-end !).

 

Et enfin (promis on arrive à la fin de l'article !) je vais me frotter au défi lancé par Clo, et coudre ma garde-robe capsule ! En effet, ce projet est similaire au #2016makenine et pour le coup c'est quelque chose qui a assez fonctionné chez moi cette année. De plus, certains font déjà parti de mes objectifs pour l'année. Un peu comme Lise Tailor, j'espère bien ne pas me cantonner à 12 projets, mais ces 12 là sont de vrais objectifs, plus ou moins difficiles selon les mois.

Toutefois, je vais prendre quelques libertés par rapport au projet initial :

- J'ai choisi des patrons qui me font envie et qui (je pense) conviendront à ma morphologie

- Je ne vais pas m'imposer de mois pour réaliser chaque patron, je me laisse cette flexibilité

- Je vais remplacer le vêtement de nuit par de la lingerie, un de mes objectifs 2017

- Je ne vais pas réaliser de maillot de bain mais plutôt des chaussures d'été, je vous en parle plus bas ! 

 

capsule 2017

 

Voici donc les 12 projets retenus :

- Haut chaîne et trame : L'Indispensable de Delphine et Morissette en double gaze de France Duval Stalla

- Haut jersey : je compte retenter le Hemlock Tee, fabuleusement raté l'année dernière. Donc cette fois je vais tenter une version inspirée de cette de Fanny

- Robe : Madeleine de République du Chiffon (je suis à la recherche du tissu idéal, je cherche une viscose très fluide un peu graphique, si jamais vous avez des idées)

- Pantalon : je veux tenter un jean et le seul jean flare de ma garde-robe commence à rendre l'âme. Du coup, le Birkin Flare de Baste + Gather est au programme.

- Short : là pas de complication, je voudrais me refaire un short Chataigne, à chevrons cette fois, ce sera un projet qui roule !

- Jupe : 1001 perles version C (la solaire), pareil, j'ai déjà fait les versions A et D, ce sera une affaire rondement menée !

- Chemise : je veux prendre mon courage à deux mains et coudre ma Mélilot en soie (déjà coupée mais je n'ai pas encore osé aller plus loin)

- Combinaison : ce n'est pas une pièce que je porte, ça ne plaît pas à monsieur mais ça m'intrigue ! Donc je pense tenter la combinaison Petra de Louis Antoinette Paris

- Manteau : Kelly Anorak de Closet Case Patterns (ça rentre dans mon objectif manteau !)

- Veste : Trech Londres d'Orageuse Patterns

- Vêtement de nuit : remplacé par de la lingerie, je pense au Watson Bra + une culotte à définir

- Maillot de bain : remplacé par des sneakers en shwe shwe d'après le patron de Julie de Damn Good Caramel. J'ai déjà tout, mais faute de temps je n'ai pas pu me lancer en 2016.

 

Voici pour les défis de 2017 ! Donc tout d'abord MERCI de m'avoir lue jusqu'au bout et à bientôt pour de nouvelles aventures couture !

Posté par Juls44 à 19:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,