CAP 2

 

Allez après ces deux premiers jours d'épreuves, l'heure est au débrief !

Les hostilités ont commencé hier après-midi avec la PSE, alias Prévention Sécurité Environnement, l'épreuve commune à tous les CAP (en dehors des maths-sciences et français-histoire géo, qui font partie des épreuves générales dont je suis dispensée).

Alors on ne va pas se mentir, ce n'est pas l'épreuve reine : 1h d'épreuve coefficient 1 alors que l'EP1 dure 3h (coeff 4) et que l'EP2 dure 16h (coeff 10 !!). Mais ça reste une épreuve qui permet de gagner des points (enfin j'espère).

Je suis arrivée devant le lycée pro avec plus de 45 minutes d'avance, comme le précisait la convocation. Et au final, le personnel chargé de l'accueil était surpris de nous voir arriver aussi tôt. Ils nous ont dit que 15 minutes d'avance c'était largement suffisant. Pas de souci, je m'en souviendrai pour demain ! Dans le lycée où je passe l'exament (Marie Laurencin à Paris) nous ne sommes que des candidates libres (oui oui il n'y a que des filles, surprises n'est-ce pas ?). En fait, j'ai appris par la suite que les épreuves du CAP en juin ne concernent que les candidats libres, car les épreuves du CAP "classique" est évalué par des CCF (contrôles en cours de formation), et non pas par un exament final. Donc ça va je n'ai pas l'impression de faire trop vieille ! Nous sommes une bonne trentaine en tout, certaines avec qui j'ai pu échanger sur Thread and Needles (petit monde !), et enfin c'est parti !

Comme je vous le disais hier, je me suis entraînée avec les annales et avec le mémo PSE, et il n'y a pas eu de surprises à la lecture du sujet.

Donc nous avons suivi les aventures d'Adam, 21 ans, titulaire d'un CAP métiers du bois et accro aux jeux vidéos. Nous avons donc eu des questions sur le thème des addictions, du sommeil, puis sur la VAE, les discriminations, avant de se pencher sur la gestion des déchêts et le secourisme.

En principe, j'espère avoir au moins 15 histoire de prendre quelques points d'avance, mais ça, on verra le 7 juillet ! 

Fin de journée plutôt calme, j'ai relu des annales et mes cours de couture de la mairie de Paris puis j'ai tout posé pour prendre mon tricot et me reposer l'esprit. La suite demain !

 

Aujourd'hui vendredi, j'ai hâte d'aborder l'épreuve, pour avoir UNE information clé : le dessin technique de la pièce que nous aurons à confectionner la semaine prochaine (enfin si les examinateurs décident de faire comme tous les ans, ce serait ballot que ça change). Du coup c'est l'épreuve que j'appréhende mais je suis pressée également, c'est bizarre. J'arrive avec une petite demi-heure d'avance, et c'est amplement suffisant.

Et en avant pour ce 2e jour d'épreuve !

Cette fois on n'est ni dans une salle de classe, ni dans un atelier, nous passons l'épreuve dans le self du lycée pro. Au moins on a de la place ! Les sujets arrivent scellés, mais on doit attendre encore quelques minutes afin que les retardataires éventuels arrivent. Mais viiiite ! Je veux savoir !

On a enfin le sujet sur la table, 14h10, l'épreuve commence ! Je compulse frénétiquement les pages de sujet et OH JOIE ! On a le plus beau patron de ces dernières années (en toute modestie et selon mes propres goûts hein) ! Thème : La Petite Robe Noire. Je n'aurais pas pu penser mieux !

Allez avant de détailler le sujet, je vous dévoile le dessin technique de ladite robe, et de la planche d'inspiration :

Sujet 2017

 

Alors ? Elle n'est pas jolie comme tout cette robe ? Allez, je vous en dévoile un peu plus sur le déroulé global de l'épreuve !

Il a donc fallu commencer par la partie "histoire du vêtement", et déterminer quels visuels correspondaient à quelle créatrice de haute couture, entre Chanel et Lanvin.

Il a ensuite fallu proposer un haut pour le dos, inspiré de la planche de tendances. Autant vous dire que j'avais les dos de la robe Belladone de Deer and Doe, de la robe Emma de La Maison Victor, de la robe Lou de Jolies Bobines... Finalement j'ai fait quelque chose de différent, histoire de changer un peu mais l'inspiration ne manquait pas !

Puis nous avons dû reporter ce nouveau dos sur un dessin de silhouette, et proposer une version bicolore (pas de motifs, parfait !).

Les questions techniques portaient sur les différents types de pieds presseurs (les identifier et sélectionner les pieds adaptés pour la pose d'une fermeture éclair invisible), la sélection du matériel de surfilage adapté pour la robe, entre trois machines différentes, puis l'identification du problème sur un surjet et la proposition d'une façon d'y remédier.

Jusque là ça va ! Et la partie la plus costaude c'était la construction des différentes pièces du devant de la robe à partir du devant de base.

J'ai trouvé les modifications à faire assez aisées à l'aide de la fiche explicative, mais il n'était pas mentionné du tout de réaliser un passage de pince (il y avait une pince taille et une pince poitrine sur le patron de base). Les profs se sont rendues compte de l'oubli et nous l'ont mentionné, j'espère juste l'avoir effectué correctement ! 

Et c'est en tapant cet article que je me rends compte que j'ai merdé sur le report de pince sur la ceinture. La bécasse ! Je n'ai pas tiré des traits droits mais en biseau, m€(R)de ! Bon, j'espère que cette bourde ne me portera pas trop préjudice. J'ai aussi merdé dans la numérotation des pièces, je me suis servie de la nomenclature globale et non pas de celle de la fiche de transformation. Bon. Je ne vais pas me prendre la tête outre mesure sur ça, tant pis, c'est fait, il faut maintenant se concentrer sur la suite (mais ça m'apprendra à lire trop vite les sujets).

Enfin, il a fallu rajouter les marges de couture, et là c'était complètement différent selon les zones : assemblage épaule, ceinture, empiècement à 1cm, l'assemblage côté à 1,5cm, le coulissage à 0,5cm, et le rempliage à 3cm.

J'ai terminé l'épreuve avec un peu moins d'une heure d'avance, et j'ai relu mon sujet 4 fois. Au vu de ma bourde sur la pince taille j'aurais pu le relire une 5e fois ! Enfin bon, on se focalise sur l'EP2 maintenant ! 

Le positif c'est que le tissu sera en lin (j'avais peur de tomber sur un tissu hyper fluide). Donc maintenant, plus qu'à s'entraîner sur la pose nickel d'une fermeture éclair invisible, la pose en fourreau, le glaçage d'un ourlet et la réalisation d'une fente dos !

Donc il y a un peu de boulot, je vous laisse et m'en vais bosser tout ça ! Toutefois, si vous avez une idée du patron de cette robe (Burda, Vogue, autre... j'ai cherché de mon côté mais je n'ai pas trouvé) je suis preneuse !

J'espère que cet article vous a plu, j'espère que celles et ceux qui ont passé l'épreuve ont été satisfaits de leur travail, et je vous dit à la semaine prochaine pour le récap de l'EP2 !

 

Edit : La robe s'en approchant le plus pour le devant est la robe n°10 du Fashion Style n°8 de mai 2016. Et pour les bretelles, elles sont fortement inspirées de la robe 133 du Burda Fashion de juin 2015 ! A vos patrons !