Oulà !

J'avais dit une pause de 2 semaines et ça fait près de deux mois que je n'ai pas publié par ici ! De retour de vacances, j'ai toujours du mal à reprendre le rythme, mais je vais essayer de retrouver ma régularité.
Aujourd'hui, je vais donc vous parler d'un des deux projets couture qui m'a occupée avant de partir en congés et qui m'a accompagné dans mon sac à dos : la robe Minorque d'Anne Kerdilès Couture.
Mes prérequis pour qu'un projet puisse partir en vacances avec moi : que la coupe soit simple ET que le tissu ne froisse pas (du moins pas trop) ! Bon c'est ballot j'adore porter de la viscose. Mais j'essaie au moins de la choisir pas trop froissable.
Et qui dit vacances dit robe ! Ou short/tee-shirt mais j'en ai déjà pas mal dans cette catégorie. 
Du coup, le patron de Minorque, quoique sorti l'année dernière avait tout bon : une coupe décontractée avec quelques détails féminins, parfait !
Au niveau tissu, j'avais dans mon stock une viscose bleue à oiseaux blanc (oui oui encore des oiseaux et oui encore du bleu et blanc, que voulez-vous on ne se refait pas !) achetée l'année dernière dans le but de me faire une robe Madeleine. Et au vu de mes pérégrinations sur Madeleine, finalement j'étais partie sur autre chose. Bref j'avais 2m40 de ce tissu, plié depuis plus de 6 mois dans mes placards. Au dépliage, le tissu n'étant pas des masses froissé, j'ai su que c'était le bon. 
J'ai coupé le patron en 38, sans faire de toile (pas le temps ! oups j'ai dit ça moi ?), en me disant qu'il me faudrait bien rajouter 10cm en bas de la robe. Et puis, avec 2m40 de tissu, j'étais large ! Oui sauf quand on est une tête de linote comme moi et qu'on ne rajoute pas 10cm sur le patron papier, en se disant qu'on y pensera à la coupe. Et au moment de la coupe... oups ! 
J'ai donc pris le parti inverse de me dire que comme il me restait pas mal de tissu, je rallongerai à la fin.
La réalisation ne pose absolument pas de soucis, toutes les étapes sont fluides, et le fait que le haut soit entièrement doublé est vraiment un atout en terme de propreté. Le seul passage qui peut être un peu compliqué est la réalisation de la coulisse, mais si on prend son temps et qu'on épingle bien, tout va bien.
J'ai donc rapidement fini ma robe, et au moment de l'essayage, pas de surprise, elle était beaucoup trop courte ! En tunique ça l'aurait fait, mais là impossible de se pencher sans causer une atteinte à la pudeur !
Sans surprise, j'ai donc recoupé 10cm (+ marges et ourlets) de tissu pour raccorder au bas de la robe. Heureusement le tissu est bien chargé et le raccord se voit très peu. J'ai réalisé toutes les coutures visibles (non doublées donc) en coutures anglaises donc le tout reste bien propre. 
Et c'est tout ! J'avais donc une petite robe de plus pour partir en vacances !
Voici donc Minorque, photographiée avec la baie des Cochons en fond.

IMG_9192

IMG_9194

IMG_9202

 Alors ? Vous la voyez la démarquation sur le bas de la robe ? ça reste discret non ?

IMG_9208

IMG_9185

IMG_9218

 J'adore le décolleté dos qui ne laisse rien voir mais qui met bien en valeur.

IMG_9221

 Et idem pour le décolleté.

Au porté, elle est très agréable mais il y a tout de même quelques petites choses que je modifierai pour une prochaine version. Je trouve le haut très large pour ma poitrine plutôt menue, et les épaules ont tendance à tomber. Je couperai donc le haut en 36 la prochaine fois. 

Au contraire, au niveau des hanches, ça passe mais je suis juste. La prochaine fois je couperai un 40 à ce niveau-là. 
Et enfin, qui dit robe de vacances dit poches (en tout cas pour moi !). Donc sans étonnement la prochaine version en aura !
Ceci dit, ça reste un super patron que je referai les yeux fermés ! 
Et vous ? Quelles sont vos patrons de petites robes d'été préférés ?

Patron : Robe Minorque d'Anne Kerdilès Couture
Tissu : Viscose de chez Tissus Reine
Taille : 38
Prix : 22,5€ (dont 8,5€ de patron, 13€ de tissu et 1€ de fil)
Difficulté : La réalisation de la coulisse mais à part ça, ça roule tout seul !