Aujourd’hui, on va parler d’un nouveau patron, dans un tissu provenant d’une ancienne réalisation. Enfin nouveau, il est déjà sorti il y a quelques mois maintenant.

Je vous avais parlé lors du Me Made Month d’octobre dernier du fait que j’allais recycler ma robe Aime comme Mulpep, qui ne me mettait résolument pas en valeur. Je pense que cela était dû à une mauvaise association patron/tissu. En effet, le tissu utilisé était un seersucker provenant d’une vente de tissus Agnès b, superbe tissu, mais qui avait tendance à prendre une ampleur… conséquente dès lors qu’il était froncé. J’avais dû enlever 40 bons centimètres lors de la réalisation du fronçage de la robe (je vous renvoie à mon article ici). Mais j’avais toujours l’impression d’être le cirque de Russie lorsque je portais cette robe. Ajoutez à cela le fait que le zip que j’avais choisi était beaucoup trop lourd pour ce seersucker, on obtenait une réalisation qui ne me plaisait que moyennement.

Mais toujours est-il que ce seersucker, je l’adorais ! Je n’avais pas du tout envie de le jeter. Mais encore fallait-il trouver le projet qui pourrait tenir dans cette robe.

La robe est donc restée 6 mois dans le bac à chutes/recyclage, avant que je ne lui trouve le projet parfait. Jusqu'àce qu'Orageuse Patterns sort le patron de la jupe Berlin ! Orageuse est une marque assez récente, lancée à l’automne dernier, et qui ne m’avait pas laissée indifférente. Le trench Londres notamment m’avait tapé dans l’œil. Il est d’ailleurs au programme de ma collection capsule pour l’automne prochain. Et lors du lancement de la seconde collection, j’avais flashé à nouveau sur deux modèles : la blouse Helsinki et la jupe Berlin !

Et comble de la perfection, la jupe Berlin version courte avait l’air de rentrer parfaitement dans les morceaux découpés de ma Mulpep ! J’ai donc investi rapidement dans le patron et effectivement, tout rentrait (bon tout juste hein) sauf la ceinture (tant pis, la couture, c’est parfois des concessions aussi).

La réalisation est claire et ingénieuse, afin de former les plis et les poches avec ce volume si particulier. Assurez-vous juste que votre tissu marque bien les plis.Le seul moment où j’ai douté, c’était au niveau de la réalisation de l’ourlet : fallait-il prendre un bout du pli dans l’ourlet, ou pas. J’ai essayé de prendre un bout du pli… et c’était pas ça du tout ! Et effectivement en regardant le dessin technique et les photos sur le site de la marque, effectivement le pli ne se poursuit pas jusqu’en bas. Heureusement je ne n’avais pas cousu et seulement épinglé ! Une fois ce petit souci résolu, c’était parfait !

Je n’ai pas réalisé de doublure, car mon tissu était suffisamment fin pour glisser correctement sur les jambes. Et ça tombe très bien car j'avais choisi un tissu de doublure tout bête et horrible à coudre !

Ce que j’apprécie avec les patrons Orageuse, c'est leur petit twist qui fait toute la différence. Ici c'est la forme des poches, et sur la version longue, la fente devant vient rajouter toute son originalité au modèle. On pourrait penser que cette forme de poche rajoute de l’épaisseur à la silhouette, mais vous verrez sur les photos que pas du tout, ça a plus tendance à la structurer en marquant la différence taille / hanches. N'ayant pas une taille très marquée, je trouve la forme très sympa sur moi, et autant vous dire que cette fois j'adore cette réalisation que je porte régulièrement avec plaisir, et qui va avec tout ! En hiver avec des collants et des bottines, mais aussi en été avec une chemisette et des sandales ou des baskets. 

Et au final, j’adoooore ma nouvelle jupe qui rentre directement dans la catégorie « patrons préférés » ! Les poches donnent un peu de volume au niveau des hanches mais je trouve que ça structure la silhouette et j’aime beaucoup ! Et je suis ravie d’avoir pu recycler mon seersucker.

Il fallait bien une chemisette pour aller avec ! Il s'agit de la chemise La Parisette de Blousette Rose. A sa sortie en septembre dernier, je l'avais beaucoup aimé. Mais il était un peut tard dans la saison pour la réaliser et la porter. Je l'avais donc mise au programme de cette année. Pour le tissu, je savais exactement ce que j'allais utiliser. Lors d'un vide tissus organisé en début d’année par Des Idées Par Milliers j'avais trouvé un coupon de viscose à carreaux bleu marine. 1 mètre 10, 4€, c’était parfait pour une Parisette. Le tissu est donc arrivé dans mon stock en attendant son heure. Juste avant de passer mon CAP, je me suis dit que cette association patron / tissu serait idéale pour bosser les raccords. Et au moment de la coupe horreur, malheur ! Je me rends compte que les carreaux ne sont pas exactement dans le droit fil. Damned !!! Autant vous dire qu’avec le tout petit métrage que j'avais, ça m'a valu un bon luxage de neurones pour faire tout rentrer ET avoir des raccords corrects ! Alors oui du coup ma chemise n'est pas exactement coupée dans le droit fil, mais je me suis dit qu’avec la fluidité de la viscose, cela passerait inaperçu. Toutefois si ce genre de chose vous est déjà arrivé, je suis preneuse de retour quant au vieillissement des vêtements non coupés dans le droit fil.

Bref malgré le fait d'avoir réussi à tout caser, j'étais un peu dépitée. Les premières épreuves du CAP sont passées, j'ai su que je n'aurais pas de raccords carreaux à faire, et du coup le projet est passé en mode « en attente ». Et puis mi-juillet, je me suis dit que c'était quand même dommage de la laisser en plan et je l'ai terminée en une petite après-midi.

C'est une chemise abordable pour les débutantes dans le sens où elle n'a pas de manches/poignets de manches/fentes mais il y a tout de même des détails auxquels ils faut faire attention, à savoir le cran du col et l’empiècement triangulaire du dos. Donc une débutante ayant déjà quelques projets derrière elle peut se lancer sans soucis !

Le plus compliqué, vous l’aurez compris, aura été les raccords. Une fois cette étape passé il n'y a pas eu de soucis particuliers. Par contre j'ai pêché par excès de zèle en réalisant des coutures anglaises. Faites attention, autant ça se passe bien sur les coutures épaules, autant pour les coutures côté, c'est plus compliqué étant donné qu'il y a les fentes du bas à réaliser ensuite. Enfin j'ai rajouté des petits boutons style bottines bleu marine dénichés chez Fil 2000, j'aimais bien le rendu avec, qui fait peut être un chouilla moins décontracté (enfin à mon sens en tout cas !).

Résultat j'adore cette chemise, qui est fluide et légère et que je porte très régulièrement. Au final, même si je n'aime pas vraiment rentrer mes chemises dans mes bas, c'est comme ça que je préfère la porter, en la faisant blouser.

Mais trêve de blabla, je vous montre l'association des deux. Je trouve que c'est un combo qui marche plutôt bien !

IMG_7193

IMG_7197

Vous pouvez voir que la chemise est légèrement transparente, mais que les raccords sont bien !

 IMG_7199

 Au niveau des épaules aussi d'ailleurs.

IMG_7200

 Pour l'empiècement dos, j'ai fait exprès de décaler mon raccord, histoire de mieux le voir, sinon on ne voyait pas grand'chose et c'était dommage.

IMG_7201

 Raccords côté opé aussi ! Et le petit triangle n'est pas trop mal.

Mais ce n'est pas avec la chemise sortie de la jupe que la tenue prend tout son charme. Je préfère largement la chemise rentrée !

IMG_7206

IMG_7207

IMG_7211

IMG_7218

Le détail des poches et du seersucker, j'en suis fan !

IMG_7220

 Et les poches, qui structurent la jupe.

 

Autant vous dire qu’Orageuse, c’est testé et approuvé ! Le trench est prévu pour l’automne, mais je vous montre Helsinki très vite ! Quant à la Parisette, c'est une première réalisation qui appelle à d'autres versions pour l’année prochaine !

Bref un look qui me donne envie de décoller !

IMG_7224

Et vous ? Que faites-vous de vos « ratés » en couture ? Avez-vous cousu des patrons Orageuse ?

Belle journée !

 


Patron : Jupe Berlin d’Orageuse Patterns

Tissu : Seersucker bleu marine de chez Agnès b.

Taille : Taille 40

Coût : 11,50€ (dont 8,50€ de patron, 0€ de tissu (recyclage d’un ancien projet, 2€ de zip et 1€ de fil))

Technique : Faire rentrer tous les morceaux de la jupe dans ma robe précédemment réalisée, s'appliquer sur la réalisation des poches et des plis.

 


Patron : Chemise La Parisette de Blousette Rose

Tissu : Viscose blanche à carreaux bleus trouvée en vide tissus

Taille : 3

Prix : 19€ (dont 10€ de patron, 4€ de tissu, 1€ d'entoilage, 3€ de boutons et 1€ de fil)

Difficulté : Faire de beaux raccords sur un tissu dont l'imprimé n'est pas dans le droit fil. Et ce n’était pas simple !