Titre d'article quelque peu saugrenu me direz-vous ! Et vous auriez raison ! Et pourtant !

Je vais donc vous présenter un projet tricot qui est arrivé très vite sur mes aiguilles après que mon pull Herbarium en soit tombé : le pull Rue Mazarine, édité par La Droguerie. Un patron simple, dont tout le twist réside dans son point texturé, simple mais efficace, et tricoté en aiguilles 5,5 (des pieux après les aiguilles 3,25 de mon Herbarium !). En gros je voulais un patron pas prise de tête, et qui monte vite afin que je n'attende pas 3 mois de pouvoir le porter (quoiqu'un pull en worsted en été, pas sûre que ce soit le plus adapté !).

Seul "inconvénient" de ce patron à mon sens : il se tricote à plat, et ça, pour moi c'était non ! Je sais que certaines apprécient cette méthode, mais à titre personnel, depuis que je suis passée aux aiguilles circulaires, ce n'est pas pour faire des coutures.

En soi, le patron n'a rien de compliqué et il est donc très simple de modifier le patron pour le réaliser en circulaire, ce que j'ai donc fait ! Toutes les infos sur ce que j'ai fait pour modifier le patron et le tricoter en circulaire peuvent être retrouvées sur mon profil Ravelry, mais je vais revenir en détail sur les plus gros points.

Ne restait qu'à choisir la laine ! Et à vrai dire, la laine préconisée pour le patron, la Duvet d'Anjou de La Droguerie (ben oui ils designent des pulls pour mettre en valeur leurs laines) était inenvisageable pour ma part. Tout simplement parce qu'il s'agit de laine angora et que le procédé pour obtenir de la laine angora consiste à peigner les lapins angora avec des peignes métalliques... qui ne sont pas sans faire quelques dégâts. Donc par conviction personnelle, je boycotte la laine angora tant que les méthodes d'obtention de la laine ne respecteront pas le bien-être des animaux (instant Brigitte Bardot !).

Dooooonc il fallait choisir autre chose. Et qui dit laine worsted, dit laine pas donnée. Du coup, n'ayant jamais testé la Cascade Yarns, je me suis décidée pour cette marque. J'ai entendu beaucoup de choses sur cette marque, comme quoi certains grades boulochaient (je n'ai toujours pas saisi s'il s'agit de la superwash ou de la "normale"), comme quoi la laine avaient tendance à énormément s'allonger au blocage, comme quoi la Cascade Héritage manquait de tenue pour les chaussettes... J'ai tenu à me faire ma propre opinion et j'ai donc choisi la Cascade 220 coloris naturel (8010). Le grade chunky en baby alpaga me fait aussi sacrément envie, il est d'une douceur ! Mais bon ce sera pour une prochaine fois !

Une fois la laine en ma possession, j'ai pu commencer mon échantillon en point texturé. L'échantillon en point 5,5 était un peu trop grand mais celui que j'ai fait ensuite en 5 (qui était nickel) avait un rendu de point un peu trop tassé à mon goût. J'ai donc opté pour les aiguilles 5,5, et une taille un chouilla plus petite que le S, afin d'obtenir un pull entre le S et le M au final.

J'ai commencé mon pull juste avant le week-end de l'Ascension : où 6 heures de train m'attendaient pour rentrer chez mes parents (plus 6h de retour bien entendu !). Autant vous dire que c'est monté vite ! Brièvement, j'ai monté 128 mailles en tout, j'ai joint en circulaire puis ai fait 12 rangs en côtes torses 1/1, avant de commencer mon point fantaisie. Les mailles n°1 et n°65 ont été glissées un rang sur deux, ce qui permet d'obtenir une jolie lisière de chaque côté de mon pull, et de "séparer" le devant du dos. Puis à 38cm j'ai fait mes diminutions d'emmanchures, puis d'encolure. J'ai façonné mes épaules à l'aide de rangs raccourcis avant de faire un rabattage à trois aiguilles. Au retour du week-end, j'avais déjà fini toute cette partie ! Autant ous dire que c'est monté très vite !

Pour l'encolure, je ne savais pas trop quoi faire. Sur le patron, il faut rabattre, puis relever des mailles pour les rabattre directement. Autant vous dire que relever des mailles pour les rabattre juste après, très peu pour moi ! Mais je voulais tout de même avoir une encolure "finie" et j'avais peur qu'un icord sur une laine worsted ne fasse vraiment gros boudin. Finalement, après interrogation sur Instagram, vous m'avez toutes conseillé de partir sur quelques rangs de côtes, comme en bas. J'ai donc suivi vos avis et ai réalisé 4 rangs de côtes torses 1/1.

Et là, allez savoir pourquoi, le pull est passé en hibernation. Autant le fait qu'il ne reste que les manches m'avait clairement motivée à finir mon Herbarium, autant là ça a été tout le contraire ! Alors ça avançait certes mais à coup de deux rangs par ci et trois rangs par là. D'autant plus qu'il me fallait les monter à part, puis les coudre au corps si je voulais que le point fantaisie soit dans le même sens que le corps (bon il aurait aussi fallu façonner les épaules à l'aide de rangs raccourcis si je voulais à tout prix éviter les coutures, mais n'ayant jamais fait cela, je ne me sentais pas de le faire maintenant, et qui plus est sur du point fantaisie.

J'ai donc monté mes manches à part (j'ai pris le nombre de mailles de la taille S), et une fois les côtes passées, il fallait déjà commencer à augmenter. Vu la grosseur de mon poignet (#membresdephasme) j'ai pris le parti de ne réaliser les augmentation préconisées qu'à partir de 15cm. Et c'était parfait ! En suivant le patron, j'ai donc créé mes emmanchures puis rabattu. Pas compliqué mais allez savoir pourquoi ça ne m'a pas motivée. J'ai ensuite cousu les manches au corps et le pull est parti au blocage ! Au vu de l'extension monumentale du Sailor Cardigan de Lise Tailor lors de son blocage avec la même laine, j'ai bloqué le pull sans trop tirer dessus. Et hop il est parti dans mon placard, vu que lorsqu'on arrive à mi-juin, ce n'est plus du tout la saison de porter des pulls aussi chauds !

Je l'ai donc ressorti pour le mettre dans ma valise, en direction de la Bretagne, pour le week-end du 14 juillet. Et oui, les soirées fraîches de l'été breton m'ont permis de porter mon pull sans étouffer (#labretagnecavousgagne). Et nous l'avons donc pris en photo là-bas, dans un cadre un peu plus verdoyant, à savoir dans un champ de maïs (d'où le fait qu'une rue parisienne se retrouve dans un champ, aaaaaah, tout s'explique !).

Le voici donc !

IMG_6833

IMG_6821

IMG_6822

IMG_6825

IMG_6835

 

Vous pouvez voir ici le point du tricot (tout bête mais je l'adore !), mon rabattage à trois aiguilles et ma couture d'emmanchure

 

IMG_6837

 

Vous pouvez voir la maille glissée de côté et les côtes torses. Vous voyez aussi ce qui me chiffonne à savoir le bas de l'emmanchure, qui a tendance à se replier vers l'intérieur, ce qui est dû je pense à la forme du patron. Si je devais le refaire je modifierai certainement davantage la forme des emmanchures côté manche.

 

IMG_6841

 

Mon encolure à côtes (finalement sans côtes ça aurait peut être été un peu trop dégagé, là c'est juste bien ! Par contre le même petit souci d'emmanchure fait que ça crée de petites "poches" juste au-dessus de la poitrine. Bon ok il faut le savoir mais je changerai ça.

 

IMG_6842

 

Voilà ma couture. C'est propre mais ça se voit un peu. J'aurais dû faire le motif texturé sur le rang de rabattage pour que ça se voit moins. A noter pour les prochaines versions (si je ne me sens toujours pas de monter les manches en rangs raccourcis).

 

IMG_6844

 

Ah ! Là on voit bien ce que je vous dis à propos de l'emmanchure ! Mais ça ne m'empêchera pas de le porter, loin de là !!!

 

C'est en le portant à ce moment-là que je me suis rendue compte qu'il était un peu court au niveau du corps (je tirais systématiquement dessus). Les manches sont nickel, mais le corps est un peu juste. J'avais compté sur le fait que la laine s'allonge drastiquement au blocage, mais mon point fantaisie n'était pas aussi souple que du point mousse ou du point de riz, ce qui fait qu'il s'est bien moins allongé.

A l'heure où j'écris cet article, il est donc de nouveau au blocage, que j'ai voulu plus agressif cette fois ! J'espère que ce sera mieux, même s'il reste tout à fait portable ainsi.

J'avais pris cinq écheveaux de laine, histoire d'être certaine de ne pas en manquer, et au final il m'en a fallu à peine moins de 4 pour finir mon pull. Malheureusement j'avais déjà bobiné mon 5e écheveau donc je n'ai pas pu le ramener. Pas grave, je tricoterai un bonnet pour Noël, ce n'est jamais perdu ! 

Dans la globalité je suis assez contente de ce pull, et je pense que je le referai sans trop de soucis, avec une laine un peu plus "fluffy" (en Cascade chunky, baby alpaga, ahah peut-être bien oui). Alors oui ce ne sera pas pour tout de suite, mais pour la fin de l'hiver prochain pourquoi pas ?

Et du coup, après ce gros pull, je suis à nouveau prête pour un gros projet en fingering ! Et ça tombe bien, le KAL Alocasia est en cours, et j'en suis !

A bientôt !

IMG_6812

 

 


Patron : Pull Rue Mazarine de La Droguerie

Laine : Cascade 220 coloris naturel (8010)

Taille : Taille S moins 4 mailles

Coût : 38€ (dont 4€ de patron et 4 écheveaux de laine à 8,50€ l’unité). 

Technique : Passer d'un pull tricoté à plat à un pull en circulaire, et donc modifier le point fantaisie pour arriver au même rendu !