Apres les accessoires cousus pour le mariage de mon beau-frère et de ma belle-sœur, il est temps que je vous parle de ma tenue cousue pour l'occasion !

Autant vous dire que lorsqu'ils nous ont annoncé leur mariage, il était clair que j'allais me faire ma robe. Par contre il est aussi vrai que j'ai longuement hésité sur le modèle. Au départ, j’étais partie sur la robe Emma de La Maison Victor. En plus ma super copine Mathilde alias Mathilde au fil des heures avait déjà réalisé une toile de ladite robe, en 38. Parfait me direz-vous car j'ai pu essayer la chose. Et autant vous dire que ça m'a un peu refroidie. La robe est très jolie certes, mais j'avais un sacré paquet d'ajustements à effectuer si je voulais que le fit soit parfait. C'est bête car j’avais déjà acheté le tissu, un crêpe épais bleu paon (je vous ai déjà dit que j’allais cette couleur ? C'est comme le caramel, ça fait partie de mes basiques).

Bref je me suis mise à chercher autre chose. La Bonnell dress de Dixie DIY Patterns me plaisait avec ses petits triangles ouverts sur le côté, mais je n'étais pas tout à fait sûre de voulour un tel décolleté devant et dos.

Puis le déclic est venu après le passage du CAP, en juin. La robe que nous devions réaliser ressemblait à ça :

116252591

Bon en soi j'aimais beaucoup l’avant du haut (toujours un petit triangle, ça par exemple). Pour le dos, nous avions une planche d’inspirations afin de proposer une modification qui, comme son nom l'indique, m'a pas mal inspirée (gardez en tête le dos de la robe rouge pour plus tard). Par contre au niveau de la jupe, ce n’était pas moi. Je suis comme les petites filles ; l’été j'aime les robes légères et qui tournent. Donc j'allais clairement modifier la jupe.

Là encore, j’avais déjà le tissu, une soie vert sapin dénichée chez Sacrés Coupons, que je destinais initialement à une robe Madeleine (ça fait un an que je cherche le tissu idéal.. je l'ai enfin trouvé mais ce ne sera pas cette soie). Franchement sans vouloir faire de la pub, on trouve vraiment des merveilles chez Sacrés Coupons, vous en verrez d'autre bientôt !

Bref avant de couper dans cette superbe soie, et étant donné les modifications à effectuer sur la robe, j'ai commencé par réaliser une toile du buste. En effet le patron qui nous avait été fourni pour le CAP était un bon 40. Je l'ai donc réalisé en toile de coton pour vérifier la taille, et j'ai dû reprendre les pinces et le haut des épaules pour avoir quelque chose de seyant. J'ai ensuite modifié le dos pour obtenir ce que je voulais (le fameux dos de la robe rouge vous vous souvenez ?). Cela m'a permis d’arriver à quelque chose de pas trop mal, mais il restait quelques petites modifications à apporter, en particulier sur la hauteur du buste, car je voulais que la ceinture me tombe juste en dessous de la poitrine.

Une fois toutes les modifications réalisées, j'ai refait une toile, mais dans un polyester fin et fuyant, afin d'anticiper au mieux le rendu final de la soie. Le buste adonc été validé au bout de 2 toiles, et j'ai pu m'interroger sur le décatissage de ma soie. J’ai consulté plusieurs articles dont celui très bien fait d'Anne Sarah. Et ai décidé d'amidonner un petit échantillon de mon tissu, juste pour voir. Tenue de l'amidon : nickel ! Par contre lorsque j'ai voulu laver à la main pour enlever ledit amidon… et bien ce n’était pas la même joie ! Je ne voulais pas frotter pour ne pas risquer d'abîmer les fibres de soie, mais je ne voulais pas tout passer à la machine à laver non plus, de peur que ça ne ruine tout.

Doooonc j'ai fini par prendre la décision de ne pas amidonner mon tissu, par principe de précaution. Je l'ai juste fait tremper avec un peu de lessive à la main, puis rincé et étendu sans frotter les fibres.

Repassage très doux, et j’étais prête pour la coupe ! Là aussi j'ai fait très trrrrrrès attention. Par chance, j’avais de grandes feuilles de papier de soie à la maison, et j'ai donc posé mon tissu à plat (et pas au pli, ce qui implique de travailler sur des pièces entières et non des demi-pièces) sur une feuille de papier de soie et ai recouvert le tissu d'une seconde feuille de papier. Pris en sandwich entre ces deux feuilles, en s'assurant qu'il n'y ait pas de plus et que les 3 couches (papier – tissu – papier) soient bien épinglés ensemble, il n'y a plus de risque que le tissu bouge.

J'ai donc pu couper le haut de ma robe sans soucis.

Pour la jupe, j’avais initialement l’idée de faire une jupe ¾ de cercle. Sauf que 1 : il ne me restait pas assez de tissu et 2 : une jupe cercle implique un ourlet coupé parfaitement en cercle, en sachant que les parties coupées dans le biais peuvent se déformer. Je j’étais pas prête à prendre tous ces risques à 15 jours du mariage, sachant que retrouver le même coupon quelques mois après afin de sauver une bêtise semblait impossible.

Je suis donc partie sur une solution alternative, qui a consisté à couper deux larges rectangles dans ce qu'il me restait de tissu et à les froncer ensuite pour obtenir ma jupe. Comme avec cette option tout est coupé dans le droit fil, c'est moins gourmand en tissu et ça limite les soucis de la coupe dans le biais.

La couture de la robe s'est réalisée de manière très délicate, à l'aide d'une aiguille 60 et d'un fil fin en polyester (un fil en soie explose les budgets). Et je me suis rendue compte que coudre de la soie, c'est encore plus technique qu'il n'y paraît sur un haut ajusté, car j'ai eu beau reproduire les mêmes pinces que sur ma toile, la soie vit et s’étend davantage, même dans le droit fil, que du polyester. Donc il a fallu prendre les choses avec douceur, progressivement, et en essayant et ajustant à chaque fois. Résultat, le petit triangle au niveau du ventre est bien plus petit que celui de mes toiles, mais tant pis, il a fallu s'adapter.

La couture de la jupe ne m'a pas posé de souci : coutures anglaises sur les côtés, fronces et assemblage au haut. C'est au moment de réaliser l’ourlet que j'ai réalisé que la robe était un peu longue. Je me suis alors souvenue de l'ourlet de Centaurée, de Deer and Doe. Vous savez cet ourlet avec un arrondi plus court devant au niveau des genoux ? J'ai donc pris le parti de m'en inspirer pour mon bas de robe, que j'ai mis bien à plat, et découpé à la roulette. Ensuite, mon astuce, c'est de passer un coup de surjet sur tout le bas de la jupe, puis de replier 2 fois avant de piquer en place, et le tour est joué. Mon ourlet était nickel. On arrivait tout de même à la veille du mariage. Mais il ne me restait que la doublure de la robe à rabattre sur la jupe au niveau de la ceinture, à l’aide de points invisibles. Et là j'ai clairement sous-estimé le temps nécessaire pour réaliser cela sur de la soie, qui bouge énormément ! J'ai donc fini ma robe le matin même du mariage (large n'est-ce pas ?).

Mais la robe n’était pas la seule chose qui était prévue. Je voulais aussi me faire ma veste (une veste Monceau dans un jacquard blanc), un collier, mon bibi, ainsi que ma pochette (oui oui rien que ça…).

Le collier a été réalisé rapidement un soir, car il ne s'agissait que d'un enchaînement de chaîne et de perles de rocaille assorties.

La pochette provient uniquement de mes chutes, et à été réalisée grâce à un tuto Pinterest. Je trouve qu'elle fait habillée, par contre il fait mettre un minimum de choses à l’intérieur si on veut qu'elle se tienne.

La veste initialement prévue était une veste Monceau, dans un jacquard blanc de chez Sacrés Coupons (et oui encore eux). Mais commencée le week-end d'avant seulement, je n'ai pas eu le temps de la terminer. C'est dommage mais il a fallu faire un choix entre la robe et la veste, et le choix était tout vu ! Elle reste donc actuellement sur la pile des projets à finir (je n’ai plus qu’à glacer les réformes et à fermer la doublure, c'est dire !).

Et enfin, une fois la robe terminée le matin même du mariage, j'ai pu m'attaquer à mon bibi. Bon je vous rassure, j'avais déjà tout acheté. Je me suis inspirée d'un bibi trouvé sur Etsy, qui coûtait 50€ mais qui venait d'Espagne. Il fallait donc compter 25€ de plus de frais de port. Et la 75€ un bibi c’était juste non. Belle maman m’avait donné du sisal bouteille l’été précédent, qui faisait parfaitement le job. J’ai juste eu à acheter des plumes vertes (c'est dur à trouver quand même !), crème ainsi qu’une plume de paon et d'un peigne pour servir d'accroche et en un peu plus de 30 minutes (et dans la précipitation avant de partir tout de même) j'avais mon bibi !

Après tout ce blabla, je vous montre enfin cette tenue !

IMG_7689

IMG_7693

IMG_7694

 

Je pense que j'aurais pu laisser 5cm de plus à l'ourlet, mais bon je l'aime bien quand même !

 

IMG_7688

IMG_7703

IMG_7768

IMG_7721

 

Et voici le dos !

 

IMG_7748

 

Le devant vu de plus près, on voit que les pinces ont tendance à plisser un peu

 

 

IMG_7805

 

Le détail du collier et de cette jolie soie

 

IMG_7752

 

Le dos vu de plus près, au final j'aurais pu croiser davantage les bretelles, afin d'affiner le dos.

 

 

IMG_7806

Et voici mon bibi !

 

IMG_7808

IMG_7815

 

Et enfin la pochette, qui se porte de deux manières différentes, voici la première

 

 

IMG_7813

 

Et voici la seconde !

 

IMG_7816

Et voici l'intérieur, avec un tissu Atelier Brunette !

 

En toute honnêteté je suis ravie du rendu final ! Un clin d'œil au CAP, un super tissu, je suis ravie d'avoir réussi à créer un vêtement qui me ressemble. Les petits points d’amélioration auraient peut être été de couper l'ourlet du devant un chouilla moins court, et de croiser davantage les bretelles au dos. Mais ça reste très acceptable et j'ai porté ma robe avec plaisir ! Pari tenu !

Et vous ? Avez-vous déjà cousu pour de grandes occasions ? Quels sont vos patrons fétiches dans ces cas-là ?

 


 

Patron : Base de robe Gaby, patron fourni lors du CAP vêtement flou de 2017

Tissu : Soie haute couture vert sapin de chez Sacrés Coupons

Taille : 40 réajustée

Coût : 29 € (dont 27€ de tissu, 1€ de fermeture éclair, et 1€ de fil, patron gratuit fourni lors du CAP), comme quoi on peut obtenir une robe habillée à pas si cher !

Difficulté : Ajustér le patron à mes mesures, réussir à obtenir la forme espérée et dompter une soie non amidonée !