Bon, presque 3 mois ont passé depuis le mariage de ma belle-sœur et de mon beau-frère, il serait peut-être temps que je vous montre ce que j'ai cousu pour l'occasion non ?

Cet article parlera des différents accessoires cousus pour l'occasion, et dans un article à venir je vous parlerai de ma tenue.

Tout d'abord les nœuds papillon !

Mon beau-frère en voulait un pour lui, pour ses 4 témoins, pour le témoin homme de ma belle-sœur, et pour les hommes de la famille proche (pères, frères et petit garçon du cortège). Ce qui faisait un total de 13 nœuds papillon ! Initialement, étant un adepte de Colonel Moutarde, il a voulu en acheter 13. Puis deux problèmes se sont posés à lui :

- La couleur de Liberty qu'il voulait n’était pas disponible

- Mine de rien, 13 nœuds papillon chez Colonel Moutarde ça chiffre vite !

Du coup le marié m’a demandé si je pouvais faire les nœuds pap' et j'ai répondu par l'affirmative. J'allais leur proposer plusieurs modèles et ils choisiraient ce qui leur convenait le mieux.

Comme ce sont des personnes hyper organisées, ils m'ont prévenue en décembre, pour un mariage en septembre ce qui me laissait largement le temps de réaliser des prototypes.

Fin décembre, j'en avais réalisé 4 différents, en toile à patron, pour leur laisser le choix.

Je suis donc partie de 4 bases différentes (de gauche à droite et de haut en bas sur la photo) :

- Le patron de nœud pap' des Lubies de Louise

- Le patron de nœud papillon « classique » d’après une base trouvée sur Pinterest avec une fermeture ajustable par 3 boutons pressions à l'arrière

- Le patron d'un autre nœud pap' (dont je n'arrive pas à retrouver le tuto, apparemment le blog a fermé) à fermeture facile, à l'aide d'un pression sous le noeud pap' déjà préformé

- Le patron de Barnabé aime le café, déjà préformé également, que j'ai modifié pour y intégrer une fermeture dans le dos à l'aide de deux boucles en métal

protos

Avec ce panel de propositions, ils ont pu choisir ce qui leur convenait le mieux, en mixant les fermetures et finitions qui leur convenaient le mieux.

Voici ce qu'il est ressorti du débrief :

- Le nœud pap' des Lubies de Louise était bien trop petit et nécessitait pas mal de modifications

- Le nœud pap’ classique rendait les choses compliquées, étant donné que tout le monde ne savait pas nouer un nœud pap' (le marié et moi compris !), en plus de gaspiller pas mal de boutons pressions.

- Le premier nœud pap’ préformé était un chouilla grand et la fermeture par pression devant ne donnait pas l'assurance d'avoir un ajustement parfait selon le cou de chacun.

- Le dernier nœud pap' n’était pas si mal, mais nécessitait également un peu d’ajustements au niveau de la taille des différentes pièces et de la gamme de montage pour qu'elle me convienne parfaitement. La fermeture dans le dos du cou était parfaite, car les deux boucles permettaient d'ajuster parfaitement la taille du cou.

Nous sommes donc partis sur la 4e option, avec quelques détails à réajuster, et j'ai pu leur proposer rapidement un prototype dans le Liberty final, qui a été validé.

Et comme nous étions fin janvier, je me suis arrêtée là en me disant « j'ai le temps ».

Puis fin mai est arrivé bien vite, et bien que le mariage religieux soit fixé en septembre, le mariage civil, où je devais remettre les nœuds pap' à chacun était fixé pour fin juin. Donc il a fallu que je me bouge pour coudre le tout rapidement. Je me suis fais 3 grosses sessions intensives qui m'ont permis d’être dans les temps, mais c’était lors de la canicule de juin donc autant vous dire que j'ai eu chaud (au sens propre). Je coupais et cousais les 13 nœuds pap' à la chaîne, étape par étape, en avançant au plus possible sans repasser, et je repassais le matin suivant, à la fraîche, avant de d’enchaîner sur une nouvelle session de couture uniquement.

J'ai donc pu finir (pas si largement) dans les temps, mais les 13 nœuds pap’ étaient là, pour le plus grand bonheur du marié.

Les voici donc tous en photo (vous voyez également les boucles métalliques servant à les fermer :

20170623_155930

 

 

Et les voilà portés :

AM-P-27

AM-P-28

 

 

J'ai été ravie du résultat final, ainsi que du rendu sur les garçons, et le top du top c'est que ça a beaucoup plu aux mariés également !

Maintenant j'ai envie de me faire un noeud pap' façon collier pour moi, et je pense partir du patron de noeud pap' de chez Shwe Chic.

 

 


 

En parallèle, la mariée voyant les nœuds pap' des garçons, à également voulu un petit dit signe distinctif pour ses témoins filles, ainsi que pour les belles-sœurs et la petite fille d'honneur. Même combat, je lui ai fait 5 propositions différentes et elle a finalement choisi une version avec du Liberty tressé (vous avez pu les voir au-dessus, avec les noeuds pap'). Et comme on me l'a demandé (tu vois Aude, j'ai mis du temps mais je ne t'ai pas oubliée ;)), voici un tuto en images pour le réaliser vous-même. J’espère que ça vous plaira.

Tuto

20170721_125843

Niveau matériel il vous faudra :

- Des chutes de tissu

- Deux embouts de serrage plats de 1cm

- 1 fermoir

- 2 anneaux 

- 1 chaînette en métal dont les maillons sont suffisamment larges pour pouvoir y accrocher le fermoir

- 1 pince (à titre personnel je préfère en utiliser deux

- 1 retourne-biais ou une épingle à nourrice

- Du fil et une machine à coudre

 

20170721_130101

 

Commencer par découper 3 bandes de tissu assez longues (20cm au moins) de 3cm de large (j'utilise ma règle japonaise, mon cutter rotatif et ma table de coupe pour plus de praticité mais c'est tout à fait facultatif)

 

20170721_130244

 

Plier la bande en 2 endroit contre endroit et piquer à 0,5cm du bord sur le long côté. Répéter l'opération pour les 3 bandes de tissu

 

20170721_130506

 

Retourner les bandelettes grâce à une épingle à nourrice ou un retourne biais. Repasser

 

20170721_130629

 

Superposer les 3 bandes de tissu les unes sur les autres et poser à une extrémité un embout de serrage. Serrer bien fort avec la pince

 

20170721_130847

 

Fixer l'embout de serrage provisoirement à un support (ici un coussin) grâce à une épingle à nourrice et commencer à tresser

 

20170721_131053

 

Lorsque la longueur désirée est atteinte, couper les 3 bandes de tissu, les superposer et poser le second embout de serrage

 

20170721_131145

 

Ouvrir les anneaux à l'aide d'une pince (ou de deux pour plus de précision)

 

20170721_131200

 

Insérer le fermoir d'un côté, et refermer l'anneau. Insérer la chaînette de l'autre côté et refermer l'anneau également

 

20170721_131352

 

Et voilà ! Vous avez un nouveau bracelet à garder ou à offrir !

 


 

Enfin, la dernière chose que j'ai réalisée était un combo de ceinture et de petits nœuds pour la petite fille d'honneur. La robe que sa maman avait choisie était mignonne mais toute blanche, donc il fallait égayer tout ça ! Ça tombait bien, il me restait du Liberty donc peu de temps plus tard, j’avais réalisé une ceinture avec des petits boutons pressions nacrés et deux petits nœuds, identiques à ceux initialement présents sur la robe, mais en Liberty, ce qui amenait un peu plus de couleurs à la tenue.

20170820_115609

 

Voilà ! Comme quoi, réaliser des accessoires pour un mariage, ce n'est pas compliqué. Il s'agit juste de le prévoir en avance pour bien être dans les temps et ne pas travailler dans l'urgence.

Au niveau des coûts de réalisation, je ne dirai pas grand-chose car il s'agit d'un cadeau pour mon beau-frère et ma belle-sœur mais sachez qu'il a fallu moins d'1m30 de Liberty, d'un petit mètre de doublure et de moins de 15 euros de mercerie.

Et vous ? Avez-vous déjà réalisé des accessoires pour un mariage ? Cela vous tente-t-il ?

Dans le prochain article, je vous parlerai de ma tenue cousue pour l’occasion.

À très vite !