Hum hum, il y a de la poussière par ici ! 3 semaine sans publier, pas bien ! En même termps j'ai une excuse et une bonne : on n'a plus internet à la maison. Il y a deux semaines, la fibre a décidé de griller quelque part dans l'immeuble, les techniciens Bouygues sont venus voir, mais comme c'est Free qui a câblé l'immeuble "et bien c'est à eux de venir voir"... Bref, le souci n'est toujours pas résolu, tout va bien !

Dooonc, je vous présente mon projet d'avril de ma garde-robe capsule, qui lui aussi a été compliqué. Non pas dans sa réalisation, ça on y reviendra, mais plutôt dû au fait que j'avais prévu de réaliser mon Hemlock Tee façon Des Petits Hauts, mais que manque de bol, le jersey marinière lurex d'un Chat sur un Fil que je voulais pour réaliser ce projet était (et est toujours d'ailleurs) en rupture !

Bon, en milieu de mois, il a donc fallu trouver autre chose. Pas question d'entamer Madeleine car je n'ai toujours pas trouvé le tissu idéal pour ce projet, je me suis donc décidée à réaliser la 1001 perles version solaire. Somme toute petit projet simple étant donné que j'ai déjà réalisé deux versions de la 1001 perles (que vous pouvez aller retrouver par ici). Oui mais c'était sans compter sur le fait que niveau tissu, je peux être têtue. Et même VRAIMENT têtue.

Je vous explique, lors de la sortie du patron, j'avais craqué sur la version blanche proposée par Ivanne (je vous laisse aller voir par ). Un jacquard blanc, quelle bonne idée, très estival non ? Oui sauf qu'en avril, trouver du jacquard ou un coton blanc un peu texturé ça a été mission impossible ! J'ai eu beau écumer les sites internet, et les magasins de tissus, je n'ai RIEN trouvé ! Mon projet d'avril était à deux doigts de tomber à l'eau. J'aurais même voulu trouver un petit seersucker blanc, mais non, rien !

Et puis un jour en passant chez Fil 2000, je me suis rappelée que Toto 1961 n'était pas loin. Je suis donc allée y faire un tour et là MIRACLE, il y avait du coton texturé blanc (et même 3 mètres de crêpe bleu paon, pas forcément indispensable pour les projets immédiats mais du crêpe bleu paon, ça ne se refuse pas !). J'ai donc pu attaquer ma jupette le 28 avril (laaaaarge !). Comme le coton n'était pas d'une grande finesse, j'ai zappé l'étape des poches, la jupe est donc des plus simples, si l'on exclut le pliage sur le devant (j'adore ces plis solaires). Par contre, qui dit blanc (même si tissu épais) dit transparence. J'ai donc doublé la jupe avec un voile de coton rose poudré très léger (le coton était déjà lourd, pas question d'en rajouter une couche) et le tour était joué !

La réalisation s'est donc bien passée, il n'y a que l'étape des élastiques qui m'a donné des sueurs froides. Le coton étant assez épais (oui je sais je me répète), ça a été très galère de faire coulisser les élastiques. En toute honnêteté pour 5 élastiques ça a dû me prendre pas loin d'une heure (et pas mal de vociférations évidemment) mais au final, je l'ai ma jupe blanche. Ce qui est drôle c'est que Céline alias Made by Celinette parle justement de la 1001 perles dans son podcast d'hier (ici) et du fait de ne pas la réaliser dans un tissu trop lourd pour ne pas avoir ce gros bourrelet. Comme quoi, il y en a qui réfléchissent avant de se lancer ! Non mais ce n'est pas si cata, vous le verrez sur les photos, mais effectivement c'est un chouilla plus grossier que sur mes deux précédentes versions.

Mais les déboires ne se sont pas arrêtés là ! Monsieur étant parti pour 15 jours en déplacement, ma jupette et mes gambettes (aussi blanches que la jupe) n'avions pas de photographe. Mais même à son retour, c'est la météo qui a décidé que non, mai n'était décidément pas un mois pour photographier une jupe (j'ai d'ailleurs pu user et abuser de mon Kelly Anorak à la place, incroyable !). Pluie pluie et re-pluie. Bon, le week-end dernier, il a bien fallu se lancer et aller la photographier tout de même. Nous sommes donc allés aux Serres d'Auteuil, qui sont abritées et où la luminosité est quand même au rendez-vous en général, même par mauvais temps. Et puis mes deux autres 1001 perles avaient été photographiées là-bas, alors au final, c'était un signe.

Voici donc la jupette, prise en photo dans la serre Nouvelle-Calédonie, histoire d'amener un peau de chaleur (d'ailleurs je note que cette jupe blanche et cette terre rouge sont parfaite pour donner l'illusion de jambes bronzées, hum hum) : 

IMG_5923

IMG_5921

IMG_5940

 Je me rends compte que l'on ne voit pas très bien le petit "bourrelet" d'élastiques sur cette photo. J'en rajouterai peut-être une pour vous le montrer.

IMG_5942

 Ma Distinguée paraît excessivement froissée sur les photos, il n'en est rien mais elle est galère à prendre en photos. Par contre sur la jupe il est vrai que l'épaisseur du tissu peut former des espèces de "contre-plis".

IMG_5945

 On voit mieux le détail des plis lorsque je me contorsionne, comme quoi

IMG_5950

 Le détail des plis et de la texture du tissu

IMG_5956

Une petite dernière en bonus, parce que j'avais quand même mon Madawan, mon Kelly et mon Close to you shawl pour sortir de la serre ! Mais avec la jupe blanche j'aurais presque pu aller taper quelques balles à Rolland Garros, juste à côté. 

IMG_5960

Au final je l'aime beaucoup cette petite jupette, mais je crois que ma préférée reste la version D en lin doré. J'ai déjà trois versions de cette jupe, je pense que c'est bon pour un petit moment maintenant. Quoique si vous voyez passer du seersucker blanc, n'hésitez pas à me faire signe !

Et vous ? Quels sont vos patrons "valeur sûre" à faire et à refaire ?

 


Patron : 1001 perles version C (solaire) d'Ivanne Soufflet

Tissu : Coton texturé blanc de chez Toto 1961

Taille : Taille 38, rallongée à la taille 54 pour l'ourlet

Coût : 18€ (dont 3€ de patron (3e réalisation), 12€ de tissu, 2€ d'élastiques et 1€ de fil)

Technique : Doubler proprement la jupe, insérer calmement les élastiques malgré l'épaisseur