On reste dans la saga des gilets, mais on passe côté couture cette fois, avec le gilet Madawan d’Aime Comme Marie.

Ce gilet, j’ai craqué dès sa sortie, j’adore son col châle enveloppant et ses pans retournés devant. On s’est tourné autour un long moment lui et moi, afin que je lui trouve le tissu idéal. Et une fois le tissu trouvé, autant vous dire que c’est allé très vite !

Je voulais un gilet un peu doudou, chaud et confortable et j’ai donc choisi de le réaliser dans le matelassé bleu marine de chez France Duval Stalla. Seulement ce tissu ayant un succès énorme, j’ai mis du temps à l’acheter. En effet, le stand de France avait été dévalisé lors du CSF, et le réassort n’était prévu que vers décembre/janvier. Autant vous dire que dès que le matelassé est revenu en stock, j’étais dans la boutique de France pour acheter les deux précieux mètres indispensables à la réalisation de Madawan, version courte.

Alors oui, il faut 2 mètres pour ce gilet. En décalquant mon patron avant d’aller acheter le tissu et en le positionnant par terre, histoire de savoir si je pouvais gagner quelques centimètres, comme c’est le cas pour de nombreux patrons, je me suis aperçue que dans ce cas précis, ce ne serait pas possible (mais vraiment pas, deux mètres c’est deux mètres !). Bref je suis repartie avec mes deux mètres sous le bras, et j’ai pu couper mon Madawan.

Je n’ai pas fait de toile, j’ai directement coupé un M car le matelassé étant élasthane, je savais que je n’aurai pas de soucis d’aisance. Durant la réalisation, j’ai pris soin de ganser tous les bords (ou presque, j’ai seulement surfilé les manches et les emmanchures), comme l’avait fait Céline sur sa version noire ici. J’ai utilisé un biais en coton léopard bleu de chez Fil 2000 (oui j’aime le léopard, mais en touches discrètes). Seulement voilà, j’avais du mal à visualiser le montage de l’encolure sur le papier. Et du coup j’ai gansé les coutures au niveau des deux cols, qui se replient en fait l’un sur l’autre, et qui sont ensuite cousus au dos du gilet par un point invisible. Et en fait, ça a créé un gros surplus de tissu au niveau du col, qui ne se positionnait pas correctement, au vu du grand nombre d’épaisseurs. J’ai commencé par me dire tant pis, mais après l’avoir porté 2/3 fois, j’avais l’impression d’être une tortue, incapable de pencher la tête en arrière à partir d’un certain point (je sais que vous essayez de visualiser la chose maintenant J).

Donc il fallait découdre la couture à la main du col, afin de couper les 4 bords gansés, les surfiler proprement, puis recoudre le tout. En soi, ça ne m’a pris que 20 minutes en tout, ça m’a pris 2 moins pour me motiver à le faire !!! Mais résultat, maintenant j’en suis ravie et je le porte avec plaisir !

IMG_5381

IMG_5397

IMG_5406

 

Mon gansage graou !

IMG_5409

IMG_5411

 

IMG_5418

C'est vraiment un doudou ce Madawan, j'en suis fan !

Et vous ? Avez-vous du mal à reprendre vos réalisations s’il y a quelque chose qui cloche ou bien vous vous lancez tout de suite dans les corrections ?

 


Patron : Aime comme Madawan d’Aime Comme Marie

Tissu : Matelassé bleu marine de chez France Duval Stalla

Taille : Taille M

Coût : 53€ (dont 14€ de patron, 36€ de tissu, 2€ de biais et 1€ de fil)

Technique : Ganser les coutures et monter proprement l’encolure