Aujourd’hui on va parler rapidement d’un incontournable de mon dressing, le jean Safran. Je dis rapidement car il s’agit de ma 3e réalisation de ce patron, donc autant vous dire que je l’adore, mais que vous avez déjà pu lire mes impressions ici et .

Je voulais un jean noir, car comme je vous l’avais déjà dit (enfin je crois), je remplace progressivement tous mes jeans Cimarron (qui ont des couleurs super mais qui ne tiennent pas au lavage, et finissent par tâcher d’autres vêtements, donc ceux de monsieur, hum hum) par des Safran.

Ici donc un grand classique, le pantalon slim noir ! J’ai investi dans une gabardine noire élasthane de chez Little Fabrics. A la base je voulais la gabardine noire peau de pêche de chez eux, mais elle est partie trop vite et sans réassort de prévu. Dommage. Mais je me suis rattrapée sur l’autre gabardine, et c’était très bien ainsi ! C’est une gabardine de bonne facture, qui ressemble beaucoup à la première gabardine que j’avais utilisée pour Safran (de chez Motif Personnel).

En soi, je ne vais pas vous refaire le détail de la réalisation, c’est un patron que je commence à connaître donc ça va tout seul. Oui oui, à un léger détail près : quand on se laisse emporter et qu’on ne lit plus les instructions, on fait des bourdes (c’est la 2e après ma Camas, décidément je devrais faire plus attention). Bref, j’ai monté ma braguette d’un côté, mais je ne l’ai pas fixé de l’autre (re hum hum). Et évidemment j’ai voulu aller vite pour le finir, j’ai monté la ceinture… pour m’apercevoir une fois la ceinture montée qu’il manquait quelque chose. La bécasse ! Et autant vous dire que découdre un fil noir, sur du tissu noir, c’est horriblement pénible ! Enfin je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, pourvu que ça me serve de leçon cette fois. J’ai donc décousu la ceinture, cousu la braguette correctement cette fois, puis ai (enfin) fini mon jean.

safran braguette

 

Elle est belle ma braguette à demi fixée n'est-ce pas ?!

J’ai joué avec les points broderie de ma machine pour les poches arrière, ça change un peu et j’aime assez. J’ai utilisé les chutes de ma viscose Wear Lemonade pour les poches devant et la doublure de la ceinture, ça permet de déstocker les chutes !

En conclusion, au bout de trois Safran réalisés, je peux vous donner mon avis en toute connaissance de cause. Des trois versions réalisée, ma préférée est la version kaki, tout simplement parce que la gabardine que j’ai utilisée n’avait pas les 20% d’élasticité requise. Surprenant n’est-ce pas ? Que je vous explique, j’ai coupé et cousu tous mes Safran en 40, mais pour les jambes, je bâtis à chaque fois afin que le fit soit bon. Et en fait avec les 20% d’élasticité de mes Safran noir et beige, et bien le tissu finit toujours par se détendre au porté, et malgré le fait d’avoir bâti, et bien je me retrouve avec de vilains plis, particulièrement au niveau des genoux (vous pouvez le voir sur les photos) au cours de la journée. Alors que ma version kaki, un chouilla moins élasthane (je dirais entre 10 et 15%), et plus fine que les deux autres est parfaite ! Le tissu ne bouge pas de la journée et le fit reste bon. Donc note à moi-même pour les prochaines versions, choisir une gabardine élasthane mais pas nécessairement avec les 20% d’élasticité requis, et d’un grammage plus fin que XXXX. Affaire à suivre !

Et puis vous qui commencez à me connaître, vous savez que je m’inspire régulièrement des collections de Sézane. Le haut présenté ici n’y coupe pas, il s’agit d’un haut inspiré de la blouse Bradley :

3820fa8f8b495187fff84826cca702a5

Je suis partie du patron du Confortable, et j’ai réalisé mes modifications afin d’obtenir quelque chose qui s’en rapprochait. J’ai fait une toile évidemment, ai remodifié quelques petites choses (sans refaire de toile, il ne faut pas exagérer non plus) et j’ai coupé dans ma double gaze camel achetée chez France Duval Stalla lors du dernier CSF.

Une petite chose à dire sur cette double gaze. Elle est de très bonne qualité mais il faut faire attention lors du lavage / séchage de ce tissu. Je m’explique, les deux couches de tissu étant reliées très finement, selon la façon dont elles sont lavées/essorées/séchées, il se peut que le tissu « tourne ». Et comme une photo vaut tous les discours, voici ce que ça donne :

double gaze

Et évidemment, ce n’est pas vraiment rattrapable au séchage, il faut soit relaver le tissu et faire attention au séchage, soit laisser tel quel mais faire attention lors de la coupe, si l’on veut respecter le droit fil. Dans mon cas, j’avais un peu de rab’ de tissu, du coup j’ai pu couper sans avoir à relaver mais gare si vous êtes un peu juste en tissu.

La réalisation s’est déroulée sans problème, mais il m’a fallu être attentive car lorsqu’on hacke un patron, le sens de montage est souvent modifié. Ici ça s’est bien passé mais j’ai fait UNE erreur d’étourderie (oui oui encore…). La double gaze unie n’ayant pas de sens (endroit / envers), j’ai monté mes fentes indéchirables sans réfléchir au sens de la fente par rapport à la manche. Et évidemment, au moment de les coudre au corps, je me suis rendue compte que je les avais montées sur « l’envers » du tissu et non sur l’endroit. Balot hein ! Et comme la tête de manche n’est pas symétrique, il était hors de question d’inverser les manches. Et puis je n’avais plus de tissu en rab’. Du coup j’ai laissé tel quel, mais ça me chagrine. Enfin bon c’est comme ça, la couleur est belle, la blouse est portable, ce n’est pas la fin du monde.

Toutefois je remodifierai quelques petites choses pour une prochaine version :

- Je coudrai les fentes du bon côté

- Je ne ferai pas monter le pression de l’encolure jusqu’à l’épaule mais plus bas, pour en poser deux comme sur le modèle initial (je me suis rendue compte de la différence avec le modèle d’inspiration lors de l’essayage final)

- Je descendrai de 4/5cm la coulisse de la taille pour avoir un côté blousant plus prononcé, là elle tombe quasiment sur ma taille naturelle donc ça ne blouse pas tant que ça.

- Et enfin, afin que ça blouse plus facilement aussi, j’utiliserai un tissu avec plus de drapé, un crêpe je pense.

Enfin voilà, vous savez tout ! Enfin malgré tous ces petits points d’amélioration, qui sont une aide pour les futures réalisations, j’aime tout de même beaucoup cette tenue, et je la porte avec plaisir.

Je vous laisse donc avec les photos !

IMG_5294

IMG_5295

IMG_5300

IMG_5305

 

Les jolis détails (enfin sauf le poignet de manche, je ne vois que ça !)

 

IMG_5310

 

IMG_5311

 

Et voici Safran, vous pouvez déjà voir ici qu'après l'avoir porté une journée, j'ai pas mal de plis.

IMG_5316

IMG_5317

 

Par contre je suis toujours aussi fan des poches

IMG_5322

 

Et je mets mes restes de viscose Wear Lemonade dès que je peux !

 

IMG_5327

 

Et le petit détail de broderie sur les poches. J'ai opté pour du gris foncé, avec du fil noir on ne voyait rien du tout !

 

IMG_5293

 

Il a fallu esquiver les coups de vents pour faire les photos, mais je n'y ai pas échappé sur celle-là, ça a bien fait rire monsieur !

 

IMG_5280

 

Bref c'est tout de même une tenue dans laquelle je suis bien et qui me correspond, et c'est bien là le principal non ?

IMG_5328

 

Une petite dernière pour la route, au moment où je changeais de top pour une autre séance photo (on était motivés ce jour-là !). Monsieur a donc joué avec son objectif grand angle, et j'ai trouvé ça assez rigolo !

Alors petite question, allez-vous devinez quel sera le thème du prochain article ?

A bientôt !

 


 

Patron : Pantalon Safran de Deer and Doe

Tissu : Gabardine élasthane noire de chez Little Fabrics

Taille : Taille 40, rallongée de 3cm à l’ourlet

Coût : 32,5€ (dont 4,65€ de patron (3e réalisation), 23,85€ de tissu, 2€ de zip, 1€ de bouton et 1€ de fil).

Technique : S’appliquer sur les poches devant, bien bâtir les jambes afin d’obtenir le fit désiré ET ne pas pêcher par excès de confiance sur la pose du zip !

 


 

Patron : Le Confortable de MLM Patron, version hackée

Tissu : Double gaze camel de chez France Duval Stalla

Taille : Taille M sans les marges de couture pour un effet moins loose

Coût : 28,35€ (dont 1.35€ de patron (3e réalisation, au vu du prix du patron, c’est hyper rentable cette histoire !), 24€ de tissu, 1€ de ruban, 1€ de pressions et 1€ de fil).

Technique : Modifier un patron pour arriver au résultat escompté eeeet faire attention lors du montage des fentes indéchirables (enfin ça ce sera pour la prochaine fois).