Bonjour, bonjour !

Aujourd’hui on reste dans le bordeaux, et on va se pencher sur une association patron / tissu que je trouve parfaite. Oui oui, en toute modestie, ça arrive ! Je vous prépare aussi un article sur mes échecs, car il y en a encore quelques-uns (même s’ils sont moins fréquents qu’avant) mais c’est vrai que lorsque tout fonctionne, il faut aussi le dire. Et c’est le cas ici !

On va donc parler de la blouse Camas de Thread Theory, le seul patron féminin de cette marque jusqu’à ce qu’ils sortent le Lazo trousers (qui me fait de l’œil aussi).

Cela fait quelques temps que le patron est dans ma bibliothèque, et je ne me suis pas penchée dessus avant par faute de temps et d’inspiration. En effet, je voulais réaliser initialement une version en crêpe beige, avec un empiècement contrastant, de type sequins ou autre tissu texturé assez foncé. Mais n’ayant pas trouvé mon bonheur jusqu’alors, mon crêpe beige dort dans mon stock et je me suis donc décidée à réaliser une autre version, ce qui me permettait par la même occasion de tester les crêpes de chez Little Fabrics, dont je n’ai entendu que du bien !

J’ai longuement hésité sur la couleur : rouille ? Bordeaux ? Ou rouille ? J’ai finalement choisi le bordeaux (on ne se refait pas) et j’avoue que j’ai été séduite par ce tissu dès l’ouverture du paquet. C’est un tissu lourd et non transparent, mais qui conserve une bonne fluidité sans pour autant glisser énormément sous le pied de biche. A mon sens, le combo parfait !

J’ai été bien aidée dans le choix de la taille à couper, car ma copine Marie-Laure l’avait déjà réalisée. C’est bien les copines qui taillent pareil que soi, ou à peu près, ça permet de se rendre compte des modifications à effectuer (ou pas) sans faire de toile (et oui ça arrive, et je ne vais pas m’en plaindre !). J’ai donc décidé de tout couper en taille 8, sauf aux hanches où j’ai réduit à la taille 6 (la coupe de la blouse correspond aux morphologies en 8). Etant grande, j’ai également décidé de couper la plus grande taille pour l’ourlet, à savoir la taille 20.

J’ai donc pu passer sereinement à la coupe, où tout s’est bien passé (ce tissu est parfait je vous dit !). Lors de la réalisation, j’ai dû faire bien attention à la bonne répartition de mes fronces, notamment sur le devant (j’ai dû m’y reprendre à deux fois), mais le reste roule tout seul. J’ai réalisé des coutures anglaises partout où je pouvais : les finitions à l’intérieur sont aussi propres que celles de l’extérieur.

Le seul souci que j’ai rencontré, est dû à une énorme bourde due à mon étourderie. Je m’explique : ayant déjà monté un bon nombre de fois des parementures, j’ai monté mon premier col… comme une parementure ! Ce qui est une grosse bêtise car le premier col à être monté est visible de l’extérieur… et donc ne se monte ABSOLUMENT pas comme une parementure, mais exactement à l’inverse, puisque c’est le second col qui servira de parementure. Oui mais ça je m’en suis rendue compte après (sinon ce ne serait pas drôle !). Oui oui, après avoir tiré sur le col afin de tout coudre à peu près proprement, en ne comprenant pas vraiment pourquoi j’avais un décalage. Nan mais sans rire, je me donnerais des claques parfois ! A ne pas lire les instructions, on pêche par excès de confiance ! Quand je me suis enfin rendue compte de mon erreur, j’avais déjà recoupé mes marges et essayé de repasser proprement… et il a fallu tout découdre ! Je peux vous dire que j’ai pesté ! Et du coup mon col est plus étroit que la version initiale, dû au fait que les surplus avaient déjà été recoupés. Mais au final ça ne me choque pas tant que ça. Et effectivement une fois qu’on pose la parementure de la bonne manière, et bien ça se fait tout seul (ça alors !). Le reste de la réalisation s’est fait sans souci particulier.

Toutefois il faut noter que le décolleté est… assez prononcé ! Après avoir piqué mes boutonnières et cousu mes boutons (je n’en avais pris que cinq évidemment !) je me suis rendue compte que c’était encore un peu ouvert. Donc j’ai cousu un petit point au niveau du haut du décolleté et c’est très bien comme ça.

Pour les prochaines réalisations, je me note donc de faire attention lors de la pose du col et d’acheter un bouton de plus, afin de piquer une boutonnière de plus, et avoir un décolleté correct. Mais je suis toutefois entièrement satisfaite de cette première version, et d’autres verront le jour pour sûr !

Et voici donc les photos :

IMG_5115

Le détail de l'encolure (passepoil forever !)

IMG_5122

Et de la patte de boutonnage

IMG_5124

 

IMG_5137

IMG_5139

 

Et voici le détail du dos

IMG_5126

 

Bref une blouse facile à vivre et à porter !

IMG_5128

C’est le premier patron de cette marque que je teste, et je vous le dit, ce ne sera pas le dernier ! Le Lazo trousers me fait de l’œil, et je compte bien me pencher sur le cas de la chemise Fairfield pour monsieur, car elle me paraît très bien, et les échos que j’en ai eu sont tout aussi positifs.

Et vous ? Quels patrons Thread Theory avez-vous cousu ? Et avez-vous des tissus « basiques » fétiches ?

A bientôt !

 


 

Patron : Blouse Camas de Thread Theory

Tissu : Crêpe bordeaux de chez Little Fabrics

Taille : Taille 8 partout, 6 aux hanches et taille 20 pour les ourlets

Coût : 36€ (dont 10€ de patron, 22€ de tissu, 2€ de boutons, 1€ de passepoil et 1€ de fil)

Technique : Bien répartir les fronces, et s’appliquer lors de la couture du col et de la patte de boutonnage, en lisant bien les instructions !