Aujourd’hui, on va parler de mon projet de mars « je couds ma garde-robe capsule ». Vous avez vu ? Je suis (presque) dans les temps !

C’est donc un gros gros GROS projet qui s’annonce par ici : un Kelly Anorak ! Vous en avez vu passer beaucoup ces derniers temps (de superbes versions chez Lise Tailor ici et et chez By Sandra’s Hand notamment). C’est en effet un manteau de mi-saison, qui a été présenté par Heather Lou de Closet Case Patterns à l’automne dernier. Je n’avais pas forcément flashé dessus à sa sortie, je l’ai trouvé très joli mais je n’étais pas sûre de voir ce patron dans ma garde-robe. Et puis j’ai vu et essayé la version de Julie (Jolies Bobines) et l’idée a commencé à germer dans mon esprit. Et le coup de grâce, Sézane proposait cet hiver une parka dont la coupe se rapprochait grandement du Kelly, en bordeaux qui plus est ! Oui ok mais bon 280€ dans un manteau, même si je comprends que ce genre de pièces demande du boulot de confection mais NON !

Voici la photo dudit manteau Sézane (parka Roy) :

87b1d943935fb6926d109af467dbcb92

Toujours est-il que du coup j’ai décidé de finalement coudre ce manteau Kelly… en bordeaux ! Surprise hein !

Alors je vous parle de cette réflexion, que j’ai eue… en novembre dernier ! Oui, oui, mon temps de maturation prend du temps. Il était initialement prévu pour décembre dernier, et puis une chose en entraînant une autre, je me suis lancée dans la réalisation de la toile… en février. No comment.

Vous commencez à le savoir, je suis une adepte des toiles. J’en réalise une quasi-systématiquement à chaque projet. Alors là c’est un manteau, donc peu ajusté. Donc pourquoi une toile. Et bien parce qu’au niveau des mesures je suis pile entre deux tailles, la 8 et la 10. Jusque-là pas grave, j’aurais très bien pu réaliser la plus grande MAIS il y a tout de même un écart de 50cm de tissu entre ces deux tailles-là, donc autant vous dire que sur un tissu un peu cher, c’est toujours ça de gagné !

Du coup pas de souci au niveau de la réalisation de la toile, j’ai pu me familiariser avec les poches à soufflet qui se réalisent sans aucun problème. Le montage de la fermeture éclair (même si je n’ai pas mis de fermeture sur ma toile, faut pas délirer non plus, mes toiles ne sont pas portables hein) m’a paru moins clair. Et pourtant j’avais les instructions en français (merci Heather, j’avoue que comme Lise, même si l’anglais ne me pose pas de soucis, les explications dans ma langue maternelle étaient vraiment appréciables). Mais pas de panique, Heather a tout prévu et réalisé des tutoriels sur son blog, et j’avoue que celui sur le montage du zip et des pattes m’a bien aidé à visualiser le montage.

Sur le principe, la toile était pratiquement validée. J’ai seulement réalisé deux ajustements, à savoir que j’ai rallongé le corps de 3cm et les manches de 2cm, car je suis grande (1m77 si ça peut vous aider à visualiser les modifications). Et j’ai enfin pu couper dans mon tissu !

D’ailleurs le tissu, on en discute ? J’avais envie d’un manteau d’hiver, donc je cherchais quelque chose de relativement épais et éventuellement déperlant. J’avais commandé des échantillons de divers tissus chez Ma Petite Mercerie et je suis tombée en amour (oui il n’y a pas d’autres mots) sur un déperlant envers polaire. Il est canon ! Et le petit bonus : il se repasse (à faible température) donc c’est top !

Pour la doublure, j’étais partie sur du minky (un tissu tout poilu et tout doux) mais j’ai finalement eu peur du volume que ça allait générer. Je me suis donc décidée pour une flanelle fine, que j’ai finalement trouvée chez une copine (merci Gaëlle !). La doublure des manches est en microfibre effet soie gris perle de chez Ma Petite Mercerie. Tout ce qu’il faut pour tenir chaud sans trop faire de sur-épaisseurs.

J’ai donc pu passer à la coupe. Et là, vous allez vous marrer ! Vous vous souvenez que j’avais choisi la taille 8 pour avoir une quantité de tissu réduite de 50cm ? Et bien l’étourdie que je suis a bien commandé la quantité nécessaire pour la taille 8, mais pour une laize de 1m14 au lieu de 1m50. Débile ! Du coup je me retrouve avec un mètre de tissu en rab, qui finira certainement en detash. Tant pis, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. En même temps, il vaut mieux avoir trop de tissu que pas assez.

Bref, j’ai pu m’attaquer à la construction du manteau. La réalisation s’est bien passé MAIS mon déperlant étant un tissu technique, il a fallu faire extrêmement attention à ne pas se foirer sur les surpiqûres. En effet tissu technique = marques d’aiguilles qui restent quand on découd… Hum hum. Evidemment j’ai tout de même dû découdre à certains endroit (il y a toujours un moment où il faut découdre dans mes projets) et bien sûr ça m’a fait pester. J’ai bien fait attention à soigner ces fameuses surpiqûres afin d’avoir quelque chose de joli. Seul petit bémol, mon tissu + doublure est un peu épais, l’objectif étant d’en faire un manteau d’hiver. Du coup, les marges de 1,5cm sont vraiment très (trop) courtes pour faire sereinement de jolies coutures rabattues. J’ai beaucoup pesté, j’ai finalement réussi, mais je pense que ça aurait été plus simple si les marges avaient été de 2cm. Bref notez-vous dans un coin de votre tête si vous voulez faire un Kelly dans un tissu un peu épais, de rajouter 0,5cm de marges sur toutes les coutures rabattues histoire de les réaliser sereinement.

Par contre, je n'avais pas anticipé le rallongement de mon Kelly de 3cm sur la taille de ma fermeture éclair. J'avais commandé chez Ma Petite Mercerie une fermeture en plastique moulée (qui selon moi durera plus dans le temps qu'une fermeture en métal, mais c'est un avis perso) de 65cm. Ce qui allait me donner un écart entre la fermeture et le manteau de 5cm, bon, j'aurais pu partir directement sur la 70cm mais 5cm ça reste acceptable. Or, avec le rallongement du corps de 3cm, j'arrivais à un écart de 8cm. Et là ça fait carrément beaucoup ! J'ai donc dû racheter une fermeture éclair de 70cm, mais même si elle n'était pas si chère chez Ma Petite Mercerie, et bien avec les frais de port, ça devenait prohibitif. Du coup j'en ai acheté une chez Frou Frou à Paris pour la modique somme de... 13€ ! Au final j'aurais presque mieux fait de la commander sur le net.

Autre précision, mon tissu étant bien épais et technique, je n’ai rien entoilé du tout, et c’est très bien comme ça. J’ai tout doublé sauf la capuche, car je trouvais ça sympa aussi de laisser apparaître le côté polaire du tissu, qui devient invisible sur les autres pièces du fait de la présence de la doublure. L’étape qui m’a pris ENORMEMENT de temps était le passage du cordon dans la coulisse. Autant la pose des œillets ne m’a pas posé de soucis (merci la pince Prym), autant de faire passer une mini épingle à nourrice dans la coulisse et faire passer le cordon sur un tissu épais, ça a été la croix et la bannière. J’ai dû passer plus de 45 minutes sur cette étape, dingue ! Le reste de la réalisation du manteau ne pose pas de soucis, j’ai pu le finir tranquillement, ou presque. En effet sur les dernières coutures, il y a quand même beaucoup d'épaisseurs et certaines ne voulaient pas passer sous le pied de biche. J'ai dû donc finir certaines coutures à la main, armée d'un dé à coudre.

Mais bon le jeu en vaut la chandelle ! La preuve en photos :

IMG_5524

IMG_5527

IMG_5528

IMG_5535

Et attention avalanche de détails, avec tout d'abord, les poches à soufflets

IMG_5542

Le détail de la coulisse

IMG_5546

Les poignets de manche

IMG_5547

La capuche, que j'espère déperlante, comme le reste du manteau. Il me tarde presque qu'il pleuve pour vérifier ce paramètre !

IMG_5551

L'intérieur de la capuche, avec l'envers de mon déperlant en polaire (je vous confirme, ça tient bien chaud !)

IMG_5555

 Le détail du zip 

IMG_5556

 Et de l'intérieur, aussi propre que l'extérieur !

IMG_5559 

Vous pouvez apercevoir la doublure des manches, en microfibre qui glisse parfaitement sur les bras, et de l'ourlet, à mon sens, le niveau de finition du patron est top !

IMG_5561 

IMG_5519

 

Alors c’est vrai que ce n’est pas un petit projet. J’ai dû le commencer vers le 10 mars et le terminer le 31. Mais j’ai adoré le réaliser, prendre mon temps et voir petit à petit le manteau prendre forme. Comme le disaient Lise Tailor et By Sandra’s Hand, c’est un projet gratifiant, et qui permet de progresser et de peaufiner sa technique. Ce n’est pas un projet adapté aux débutants, mais si vous avez un peu d’expérience en couture et que vous prenez votre temps, vous allez vraiment vous faire plaisir.

Au final je suis RA-VIE de ce manteau et mon seul regret, c’est de ne pas l’avoir cousu plus tôt car je ne vais pas pouvoir le porter en cette fin de saison, il est trop chaud… Autant vous dire que je serai heureuse de le retrouver à la saison prochaine.

Projet de mars terminé donc, je vais pouvoir me projeter dans le projet du mois d’avril, qui sera bien plus léger.

Et vous, quels étaient vos projets de mars ? Sur quel type de projet avez-vous l’impression de progresser en couture ?

 


 

Patron : Kelly Anorak de Closet Case Patterns

Tissu : Tissu déperlant bordeaux et microfibre gris perle de chez Ma Petite Mercerie, flanelle trouvée en vide-dressing

Taille : 8, rallongé de 3cm au corps et de 2cm aux manches

Coût : 119,5€ (dont 13€ de patron, 64,5€ de tissus (déperlant + flanelle + microfibre), 13€ de fermeture éclair, 28€ de diverses fournitures (œillets, pressions, cordon, stop-cordon) et 1€ de fil). Donc oui ça reste cher, c’est un gros projet mais ça reste bien moins cher que celui de Sézane.

Technique : Monter un manteau ! S’appliquer à coudre la doublure, à réaliser des coutures rabattues, monter une patte devant propre… Bref tout quoi !